Les 7 erreurs à ne pas commettre en animation d’un groupe en formation que même les formateurs les plus expérimentés font !

 

Ces 7 erreurs nuisent considérablement au bon fonctionnement du groupe et donc à l’apprentissage des apprenants.

Pour t’expliquer ces 7 erreurs, je m’appuie sur le modèle de tuckman sur le développement d’un groupe, un groupe d’apprenants par exemple.

Ce modèle est en 5 phases : 

La 1ère phase ‘forming’ – Une phase critique – c’est la phase où les apprenants et le formateur se rencontrent et se découvrent. 

On entend souvent qu’il est important de casser la glace et de faire un Ice Breaker …

Oui il faut casser la glace, mais il faut être mesuré dans le choix qu’on fait. 

La 1ère erreur

L’ice breaker ne doit pas dévoiler des choses personnelles des participants alors qu’ils ne se connaissent pas encore ! des Ice breakers qui portent sur les valeurs des personnes , je pense à  – donc ce type d’icebreakers sont à proscrire, vaut mieux des icebreakers plus simples. 

Une fois que les personnes se sont apprivoisées alors le groupe passe dans une 2ème phase, celle du Storming. 

Cette phase est sans doute la plus critique et la plus difficile à gérer comme animateur et formateur. Cette une phase de confrontation et d’expression de ses positions sur des sujets. Chacun ne cherche plus à être polie mais bien à exprimer ce qu’il pense. 

Il peut y avoir des positions tranchées sur des sujets qui catalysent des débats et des passions. 

La 2ème erreur

avec le groupe, c’est de ne pas prendre en compte les différentes positions, et soi d’être vue comme prenant partie pour l’une ou l’autre des positions, et d’aller jusqu’à défendre la position d’un des participants, bec et ongle ! L’erreur amène souvent le groupe à redescendre au niveau forming et de ne plus exprimer ses positions et de rester neutre ! Ça a un effet négatif sur l’apprentissage du groupe et des personnes.

Lorsque le groupe a trouvé son équilibre sur la façon d’exprimer ses opinions et de réussir à avoir de débat qui ne se transforme plus en guerre des tranchées. Le groupe passe dans la phase de “Norming”. 

Le groupe normalise son fonctionnement et les relations au sein du groupe.

La 3ème erreur

qui est commise dans cette phase est de laisser des règles de fonctionnement implicitement se développer.  La digression des règles de fonctionnement implicites amènent le conflit. La gestion du conflit positionne à nouveau le groupe dans la phase 2, le Storming. 

Le groupe doit trouver son mécanisme de gestion des conflits. 

La 4ème erreur

est de ne pas aider le groupe à trouver le mécanisme de gestion du conflit sans que l’animateur ou le formateur n’ai à intervenir ! 

 

La phase suivante, Performing, la phase de performance, est une phase qui n’est pas toujours atteinte par les groupes. 

Car, elle nécessite que le groupe à des mécanismes de prise de décision communs, compris et utilisés par tous. Et que pour chaque soumission, n’importe quel membre du groupe pourrait prendre à la place du groupe et serait vu comme “on aurait pris la même décision !”

La 5ème erreur

est de laisser le groupe s’endormir en pensant qu’il est devenu “invulnérable” que rien ne peut lui résister. Il ne remet plus en question la façon dont il réalise les choses. Et les membres du groupe ne se posent plus de questions… 

Malheureusement, tout à une fin, même pour les supers groupes et les supers formations. Le groupe rentre alors dans sa phase ultime : “Adjourning” 

C’est la fin de formation, et c’est l’heure de se quitter ! 

La 6ème erreur

est de ne rien faire pour accompagner cette fin de formation et de laisser passer ce temps spécifique pour permettre au groupe de se faire à l’idée de ne plus se voir dans ce contexte spécifique de la formation. 

Le modèle n’est qu’un modèle qui permet de mieux comprendre comment cela fonctionne et comment on peut mieux réagir. 

La 7ème erreur

porte justement sur cette compréhension du fonctionnement du groupe et de penser que le groupe est uniquement dans l’une de ces phases. Il n’est par rare de voir un groupe dans les 4 premières phases en même temps, mais sur des sujets différents ! Le modèle est linéaire pour expliquer celui-ci, mais la réalité est tout autre !

Maintenant que tu connais les 7 erreurs, quelle est l’erreur que tu rencontres le plus souvent sur le terrain ?

Quelle est la suite  ?

Si tu as aimé cet article, partage le sur les réseaux sociaux.

Si tu veux aller plus loin dans l'animation de classe virtuelle, alors télécharge notre guide de 17 pratiques pour rendre FUN et intéractive ta formation à distance

Nous suivre sur les réseaux sociaux