Les 7 erreurs à ne pas commettre en animation d’un groupe en formation que même les formateurs les plus expérimentés font !

Les 7 erreurs à ne pas commettre en animation d’un groupe en formation que même les formateurs les plus expérimentés font !

 

Ces 7 erreurs nuisent considérablement au bon fonctionnement du groupe et donc à l’apprentissage des apprenants.

Pour t’expliquer ces 7 erreurs, je m’appuie sur le modèle de tuckman sur le développement d’un groupe, un groupe d’apprenants par exemple.

Ce modèle est en 5 phases : 

La 1ère phase ‘forming’ – Une phase critique – c’est la phase où les apprenants et le formateur se rencontrent et se découvrent. 

On entend souvent qu’il est important de casser la glace et de faire un Ice Breaker …

Oui il faut casser la glace, mais il faut être mesuré dans le choix qu’on fait. 

La 1ère erreur

L’ice breaker ne doit pas dévoiler des choses personnelles des participants alors qu’ils ne se connaissent pas encore ! des Ice breakers qui portent sur les valeurs des personnes , je pense à  – donc ce type d’icebreakers sont à proscrire, vaut mieux des icebreakers plus simples. 

Une fois que les personnes se sont apprivoisées alors le groupe passe dans une 2ème phase, celle du Storming. 

Cette phase est sans doute la plus critique et la plus difficile à gérer comme animateur et formateur. Cette une phase de confrontation et d’expression de ses positions sur des sujets. Chacun ne cherche plus à être polie mais bien à exprimer ce qu’il pense. 

Il peut y avoir des positions tranchées sur des sujets qui catalysent des débats et des passions. 

La 2ème erreur

avec le groupe, c’est de ne pas prendre en compte les différentes positions, et soi d’être vue comme prenant partie pour l’une ou l’autre des positions, et d’aller jusqu’à défendre la position d’un des participants, bec et ongle ! L’erreur amène souvent le groupe à redescendre au niveau forming et de ne plus exprimer ses positions et de rester neutre ! Ça a un effet négatif sur l’apprentissage du groupe et des personnes.

Lorsque le groupe a trouvé son équilibre sur la façon d’exprimer ses opinions et de réussir à avoir de débat qui ne se transforme plus en guerre des tranchées. Le groupe passe dans la phase de “Norming”. 

Le groupe normalise son fonctionnement et les relations au sein du groupe.

La 3ème erreur

qui est commise dans cette phase est de laisser des règles de fonctionnement implicitement se développer.  La digression des règles de fonctionnement implicites amènent le conflit. La gestion du conflit positionne à nouveau le groupe dans la phase 2, le Storming. 

Le groupe doit trouver son mécanisme de gestion des conflits. 

La 4ème erreur

est de ne pas aider le groupe à trouver le mécanisme de gestion du conflit sans que l’animateur ou le formateur n’ai à intervenir ! 

 

La phase suivante, Performing, la phase de performance, est une phase qui n’est pas toujours atteinte par les groupes. 

Car, elle nécessite que le groupe à des mécanismes de prise de décision communs, compris et utilisés par tous. Et que pour chaque soumission, n’importe quel membre du groupe pourrait prendre à la place du groupe et serait vu comme “on aurait pris la même décision !”

La 5ème erreur

est de laisser le groupe s’endormir en pensant qu’il est devenu “invulnérable” que rien ne peut lui résister. Il ne remet plus en question la façon dont il réalise les choses. Et les membres du groupe ne se posent plus de questions… 

Malheureusement, tout à une fin, même pour les supers groupes et les supers formations. Le groupe rentre alors dans sa phase ultime : “Adjourning” 

C’est la fin de formation, et c’est l’heure de se quitter ! 

La 6ème erreur

est de ne rien faire pour accompagner cette fin de formation et de laisser passer ce temps spécifique pour permettre au groupe de se faire à l’idée de ne plus se voir dans ce contexte spécifique de la formation. 

Le modèle n’est qu’un modèle qui permet de mieux comprendre comment cela fonctionne et comment on peut mieux réagir. 

La 7ème erreur

porte justement sur cette compréhension du fonctionnement du groupe et de penser que le groupe est uniquement dans l’une de ces phases. Il n’est par rare de voir un groupe dans les 4 premières phases en même temps, mais sur des sujets différents ! Le modèle est linéaire pour expliquer celui-ci, mais la réalité est tout autre !

Maintenant que tu connais les 7 erreurs, quelle est l’erreur que tu rencontres le plus souvent sur le terrain ?

Quelle est la suite  ?

Si tu as aimé cet article, partage le sur les réseaux sociaux.

Si tu veux aller plus loin dans l'animation de classe virtuelle, alors télécharge notre guide de 17 pratiques pour rendre FUN et intéractive ta formation à distance

Nous suivre sur les réseaux sociaux

Quelles sont les assurances à avoir lorsqu’on veut se lancer en indépendant ?

Dans cet article, je fais le tour des assurances à souscrire pour sécuriser ton activité de formatrice indépendante. 

Je casse une rumeur galopante dans notre profession : Il n’y a aucune assurance obligatoire pour notre profession de formation en indépendante.

Certains centres de formations obligent certaines consoeurs et confrères à souscrire à une multitude d’assurances comme s’ils étaient des agents généraux de ces assurances !

La responsabilité civile professionnelle n’est pas OBLIGATOIRE !

Même la responsabilité civile professionnelle, elle n’est pas OBLIGATOIRE ! Oui elle n’est pas OBLIGATOIRE malgré ce qu’on pense !

Elle est obligatoire uniquement pour les professions réglementées comme les professions médicales – Médecins, infirmière -, les professions de droits – les avocats, les mandataires judiciaires – les professionnels du bâtiment, les professionnels du tourisme et les professionnels de l’immobilier – Agent immobilier – les professions de transport de biens ou de personnes – VTC, TAXI, transport routier – les professions de la sécurité – et les Autres professions réglementés : experts-comptables et agents généraux d’assurance

Tu vois à aucun moment j’ai cité une profession de l’enseignement, de l’éducation ou de la formation professionnelle !

Alors, Pourquoi cette recommandation si forte et qui est perçue comme une obligation !

Elle est fortement recommandée, c’est vrai !

Car ta responsabilité est engagée pour les dommages que tu pourrais occasionner à tes clients, tes apprenants mais également à tes fournisseurs. 

Par exemple, tu peux provoquer un accident ou casser du matériel chez un de tes clients lorsque tu les visites pour déterminer les modalités de ton intervention. 

Elle ne couvre pas les dommages que tu pourrais causer lorsque tu anime une formation pour leur compte. Pour couvrir ce risque, il faut que tu souscrives une assurance responsabilité civile d’exploitation. 

Cette assurance est souvent incluse dans lors de la souscription à ton assurance responsabilité civile professionnelle.

La RC Exploitation

Je te recommande fortement cette deuxième assurance, RC Exploitation. 

Imagine que tu formes le patron d’une PME qui fait grâce à lui un chiffre d’affaires de plusieurs millions d’euros, c’est cool, non ?

Malheureusement lors d’une des activités de la formation,  il tombe et se casse une jambe ! 

BOUM ! 

Il est immobilisé pendant au moins un mois ! Il se retourne contre toi et te demande de couvrir le préjudice.

  • dans les fait, c’est son assurance qui vient te voir –

Sans RC exploitation tu te retrouves dans une situation ultra galère : tu vas devoir payer des millions ! Tu vois le truc ?

Avec la RC exploitation, c’est ton assurance qui va payer ! 

Ça change tout, non ?

Alors est ce que cela vaut le coup de lâcher 200 à 500 € par an pour se prémunir de cela ? A toi de voir !

L’assurance voiture

Il y a une autre RC à bien faire attention ! C’est ton assurance voiture ! Tu te déplaces pour former des personnes dans les entreprises ou chez des particuliers. 

Tu penses être couvert ? Et bien oui et … non !

Tu as automatiquement une couverture lorsque tu te déplaces de ton domicile à ton travail ! 

Tu vas me dire, mon travail se trouve à plein d’endroits différents et tu as raison. 

Au risque de te décevoir, Si tu relis ton contrat et les petites lignes qui parlent de ces déplacements, tu vas vite te rendre compte que ton assurance prend ton siège social comme lieu de travail ! 

Alors que se passe-t-il si tu as un accident lorsque tu vas déjeuner lors de ta formation chez ton client Ou tu te fais voler ou fracturer sa voiture sur le parking de ton client ?

Et bien cela dépend de chaque assurance, certaines ne te couvriront pas et d’autres te couvriront.

Téléphone à ton assureur pour vérifier qu’il prend en compte une multitude de sites. 

Dans de rares cas, ton assurance te demandera de donner les sites ou tu te rends, elle ajustera ta prime en fonction des lieux ou tu te rendras. 

Parfois ton assurance pousse le bouchon un peu loin, hein Maurice ! Elle t’oblige à prendre une assurance professionnelle pour couvrir tes déplacements qui est bien sûr 10 fois plus importante que ta prime habituelle !

A ce jour, je n’ai pas trouvé de site pour faire des simulations correspondants à notre situation, il faut téléphoner aux assurances et obtenir des devis. 

Ça peut être long.

Pour finir le tour des types d’assurances, il y a plusieurs assurances qui couvrent nos pertes financières. J’ai fait une vidéo spécialement sur ce sujet. Je te mets le lien ici : https://youtu.be/-hAjWlnY_ew.

L’assurance santé

La dernière assurance est l’assurance santé, et plus particulièrement la mutuelle. Tu connais déjà l’importance de celle-ci. Sache que si tu prends une mutuelle “Loi Madelin” tu pourras déduire la cotisation de tes bénéfices ou revenus soit dans tes dépenses soit lors de ta déclaration d’impôt.

Donc pour résumer ce qu’on a vu jusqu’à présent dans cette vidéo et avant de te partager mon astuce pour trouver facilement ton assurance : 

  1. La responsabilité civile pro n’est pas obligatoire mais fortement recommandée.
  2. La responsabilité civile d’exploitation est aussi recommandée, et elle est parfois incluse dans la RC Pro.
  3. La responsabilité civile incluse dans ton assurance voiture doit te permettre de couvrir tes déplacements lors de tes formations sur différents sites.
  4. La mutuelle prise en formule Loi Madelin est déductible des impôts.

Je t’ai promis de te donner une astuce simple pour trouver une assurance pro, pas trop chère et que tu peux souscrire en ligne directement.

Pour ma part, j’utilise les 3 sites : LeLynx.fr, independant.io, et rcpro-assurance.com.

Ça me donne un plus grand nombre de choix d’assureurs et donc d’offres.

Le travail de comparaison est peut être plus important, avec des doublons mais cela me permet de remettre en jeu chaque année les assureurs. 

On est au bout de ce que je voulais te partager sur les assurances pour notre domaine de la formation.

Quelle est la suite  ?

Si tu as aimé cet article, partage le sur les réseaux sociaux.

Si tu veux aller plus loin dans l'animation de classe virtuelle, alors télécharge notre guide de 17 pratiques pour rendre FUN et intéractive ta formation à distance

Nous suivre sur les réseaux sociaux

Comment former en utilisant la pédagogie active sans être un as de la conception pédagogique

 Dans cet article, je vais te montrer comment avoir une formation active et passionnante, et que tes participants n’oublieront pas de sitôt !

Malgré toute mon expérience, il y a un truc que je ne connaissais pas et qu’un vieux briscard de la formation ma montre.

Depuis que j’applique son astuce, mon taux de satisfaction de mes formations à dépasser les 98%.

Toi aussi, tu sera capable de réussir à animer une formation engageante et passionnante pour tes apprenants à la fin de cette vidéo.

Le but de la pédagogie active

La pédagogie active cherche à rendre acteur l’apprenant. Fini l’apprenant assis sur sa chaise à écouter tranquillement la parole divine du formateur !

Pour mettre en place la pédagogie active dans tes formations, arrête les monologues explicatifs avec un support de type slide !

Je sais ça te rassure et ça rassure les apprenants, mais ça ne les rend pas actif pour autant !

Tu as déjà eu ces longs moments ou tu parles, tu parles, tu parles (trop à mon gout) et tu vois tes apprenants décrocher la plupart du temps ? Non ? Mais si rappel toi, c’est quand Robert c’est endormis après ton explication sur l’usage de la mécanique de la communication active dans une relation de couple au sein d’une communauté !

Bon, tu as des excuses, tu as fait ça après le repas, qui a été bien arrosé, surtout pour Robert ! et sur un sujet hyper technique !
Et il faut l’admettre chiant à mourir !

Au début, je sais, ce n’est pas facile!

Tu auras des plaintes ou des reproches! Monsieur, plus d’explications !
Et oui, tu n’expliques pas comme devrait le faire un bon formateur.

T’inquiète comme dirait ma dernière, c’est ce qu’ils disent avant ! après il te remercie de les avoir mis au centre de leur apprentissage !

C’est une perception et un ressenti réel qu’ils ont!

Ne les balaye pas du revers de ta main mais explique leur ou tu veux en venir et comment y parvenir !

La posture de la formatrice qui utilise la pédagogie active

Après tout, toutes les informations sont disponibles sous une multitude de formes sur internet.

Ton rôle de formateur est alors de faire explorer ces contenus et ses informations à tes apprenants.

Par exemple, tu as un vocabulaire, un champ sémantique de ton domaine à faire leur apprendre.

Et bien, aux lieux de leurs expliquer un à un les mots de ton domaine, fait leur trouver les définitions et demande leur de les expliquer aux uns et aux autres.

Leur réussite passe par tes explications des objectifs à atteindre, de ce qu’ils doivent faire pour les atteindre, combien de temps cela va leur prendre de temps, comme ils vérifient qu’ils ont atteint leur objectif et quels sont les critères d’évaluation que tu as mis en place.

Parfois certain on besoin plus de support que d’autre, alors fait ta pom pom girls, soutien des apprenants sur leur chemin d’apprentissage.

Ne laisse pas Micheline au bord de la route, parce qu’elle n’y comprend rien,
c’est vrai, elle n’y comprend rien, mais ce n’est pas de sa faute, c’est de la tienne, t’explique mal 😉

Sache qu’ils n’ont pas l’habitude d’autant d’autonomie…pour apprendre des choses nouvelles avec des modalités aussi révolutionnaires, n’est ce pas ?

Que faire pour avoir une formation qui utilise la pédagogie active ?

Alors vas-y franco, encourage les !

Guide les pour qu’il puisse réussir
Aide les à démêler le vraie du faux.

Éveille leur curiosité.
Émerveille les et surprend les en faisant des choses inhabituelles.

Varie les formes des apprentissages, lecture, visionnage, réflexion, débat, jeux.

Varie le travail individuel ou en groupe.

Oui cela va te demander de revoir de fond en comble ta formation, pour qu’il n’y est plus que des moments actifs pour tes apprenants.

Franchement, le jeu en vaut la chandelle !

Tu peux commencer en utilisant les jeux cadre de Thiagi et de les appliquer sur une séquence de ta formation

Test et analyse les résultats pour tes apprenants !

Recommences sur une autre séquence,

Entretemps, réfléchis à ce que tu voudrais tester de nouveau .

Toi aussi tu dois être curieux et ouvert à des pratiques à l’opposé de ce que tu as vu jusqu’à maintenant !

Alors à toi de jouer!

Bon comme tu l’a compris, j’arrive au bout de cet article où je te partage la façon de remettre les apprenants aux centre de leur apprentissage avec la pédagogie active.

Quelle est la suite  ?

Si tu as aimé cet article, partage le sur les réseaux sociaux.

Si tu veux aller plus loin dans l'animation de classe virtuelle, alors télécharge notre guide de 17 pratiques pour rendre FUN et intéractive ta formation à distance

Nous suivre sur les réseaux sociaux

Comment choisir le bon Icebreaker de bien démarrer ma formation ? 

Comment on fait pour bien choisir l’Icebreaker pour propulser la formation et lui donner du rythme. reste bien jusqu’au bout car je te partage mon IceBreaker Passe Partout !

Bien démarrer ta formation est important, et faire que le groupe se sente bien, c’est important ! 

Comme t’a expliqué Nico, le démarrage est crucial pour le bon fonctionnement du groupe d’apprentissage. On peut vite tomber sur le piège du mauvais Icebreaker et de se retrouver avec un groupe moins réceptif. 

Le 1er critère à prendre en compte est la connaissance que les uns ont des autres. 

On a 2 cas de figure : 

1er cas de figure : les apprenants se découvrent pour la première fois même s’ils viennent de la même entreprise. 

2ème cas de figure : Les apprenants sont de la même entreprise et se connaissent, et peuvent travailler ensemble depuis plusieurs années!

Dans ces 2 cas de figure, on n’aborde pas le démarrage de la formation de la même manière et surtout, on utilise pas le même Icebreaker ! 

Souvent on ne sait pas dans quel cas de figure on va se trouver. Il est nécessaire alors d’avoir 2 ou 3 icebreakers qui permettent de couvrir ces 2 ou trois cas de figure.

Pour le 1er cas, on va éviter tous les IceBreakers qui exposent la vie privée ou les valeurs des personnes aux autres. 

 

2ème critère: la prise en compte  des traits de personnalités des personnes qui constituent votre groupe. 

Une personne introvertie a plus de mal à exposer ses idées ou à déballer sa vie privée en public, à des inconnues, et cela va pour un groupe ou elle ne connait personne.

Il faut avoir des Icebreakers ou les introverties puissent s’exprimer sans se dévoiler. Un atelier comme bienvenue dans mon monde où les personnes naviguent d’une personne à une autre en regardant ce qui est marqué sur leur badge et pour lesquels, elles doivent récolter des informations, des indices ou des précisions pour les partager à d’autres personnes est un bon moyen d’entrer en matière.

Le 3ème critère est justement la connexion faite avec le contenu de la formation lors de l’icebreaker.

On voit trop souvent de superbe IceBreaker ou les participants sont en plein énergie et qui par la suite ne comprennent pas pourquoi avoir fait cette action par rapport à la formation.

L’icebreaker doit être également un moment de connexion avec le contenu de la formation.

Je reprend l’exemple précédent, “Bienvenu dans mon monde”, les indices ou les informations à rechercher doivent être en lien avec le thème de la formation et ce qui y sera vu. 

Tu peux en profiter pour coupler cela avec l’évaluation des connaissances et compétences d’entrée en demandant au participant de déterminer qui est plus avancé qu’eux sur le sujet dans la pièce par exemple.

Je viens de te partager les 3 critères pour bien choisir son Icebreaker pour ton début de formation et comme promis en début de cet article, je te partage un Icebreaker Passe Partout !

un Icebreaker Passe Partout

Celui que tu peux utiliser les yeux fermés et tu sais que tu ne vas pas te tromper !

Le but de Mon Icebreaker est de faire réaliser une ligne avec et par les participants : 

De celui qui est le plus proche au plus éloigné, en distance, en temps de trajets.

Puis on passe à une connexion vers la connaissance du sujet : du plus expérimenté dans le domaine qu’on va voir dans la formation au moins expérimenté. 

On peut alors demander à constituer des groupes hétérogènes ou il faut de expérimentés, des intermédiaires et des inexpérimentés. Ce groupe se soutiendra tout au long de la formation ! 

Et la cerise sur le gâteau, les plus expérimentés vont aider et partager leurs expériences au moins expérimentés. Et les moins expérimentés vont les challenger en retour sur ce qu’ils connaissent déjà !

On arrive au bout de cet article où je t’ai partagé notre expérience sur comment choisir le bon Icebreaker pour bien démarrer ta formation.

En prime, je t’ai donné notre IceBreaker préféré !

Quelle est la suite  ?

Si tu as aimé cet article, partage le sur les réseaux sociaux.

Si tu veux aller plus loin dans l'animation de classe virtuelle, alors télécharge notre guide de 17 pratiques pour rendre FUN et intéractive ta formation à distance

Nous suivre sur les réseaux sociaux

Formateur indépendant, tu as du temps pour trouver tes clients

Dans un monde où tout va toujours plus vite, gérer son temps n’est pas chose aisée. Lorsqu’on voudrait donner davantage d’importance à certaines activités, d’autres nous monopolisent plus que prévu. Alors, comment gérer son emploi du temps en tant que formateur indépendant ?

Comment savoir que l’on a une mauvaise gestion de son temps ?

Ça se sent, ça se sent, ça se sent que ça ne va pas ! Une chronologie mal planifiée se ressent à travers une multitude de détails qui se superposent au quotidien, jusqu’à arriver à un point de craquage. En voulant trop bien faire, répondre à toutes les sollicitations ( mails, notifications, collaborateurs, famille, etc ) et accorder du temps aux autres, on se retrouve soi-même surmené.

Voici quelques indices qui mettent la puce à l’oreille quant à une mauvaise gestion du temps :

  • Vous vous sentez débordé,
  • Vous ne savez pas comment répondre à toutes vos sollicitations en direct,
  • Vous ne savez pas par quoi commencer,
  • Vous remettez à plus tard les travaux,
  • Vous faites l’impasse sur les tâches rébarbatives et favorisez donc les activités plaisir non prioritaires,
  • Vous sentez le stress lié aux échéances augmenter,
  • Vous sous-évaluez le temps nécessaire à une tâche ( c’est humain ),
  • Vous avez l’impression de perdre le contrôle

Tout cela découle du temps. Si parfois il manque, d’autres fois il est simplement mal réparti dans votre planning. Les effets d’une mauvaise gestion du temps se font ressentir directement sur le travail mais également sur la santé. Fatigue, perte de productivité, problème de perception de l’urgence des choses à faire et des deadlines, augmentation du stress… Bref, autant de choses dont on se passe bien volontiers !

Nos conseils pour organiser son temps efficacement

Pour avancer réellement dans vos objectifs tout en consacrant le temps nécessaire à votre entourage, il est possible d’apprendre à gérer son temps. Grâce à notre expérience, nous avons recensé quelques axes d’amélioration à appliquer sur son organisation :

  1. Planifier

Utiliser un agenda pour orchestrer sa journée est une technique bien connue, car efficace ! Avec un agenda électronique, on accède à de nombreuses fonctions et on bénéficie d’une vue d’ensemble, plus globale, sur les tâches. On se représente donc mieux sa journée, sa semaine, son mois, son trimestre, son année, sans être pris au dépourvu d’une deadline oubliée.

De la même manière, visualiser ses objectifs et faire un rétroplanning permet d’appréhender le travail à l’avance. On se demandera alors “que faut-il faire pour arriver à l’échéance le plus confortablement possible ?”.

Pour rester sur une lancée positive dans sa planification, on évite d’aller à contre-courant. Chercher à caser une heure de travail dans une plage libre peut être contre-productif, car cette tâche imposée par soi-même mène souvent à des révisions supplémentaires par la suite.

  1. Bloquer des plages fixes

La chronobiologie est une très bonne méthode pour planifier sa journée. En effet, nous avons tous des vagues d’énergie créative qui se déroulent sur deux grandes plages : une le matin en début de matinée, et une en fin d’après-midi jusqu’à 21 heures pour les couche-tard. La période d’accalmie se situe entre 10 heures et 16 heures, c’est là qu’on fera du sport ou bien une activité qui demande peu de création.

Cela travaille aussi la gestion de l’imprévu et son positionnement dans le planning.

Par exemple, Céline travaillait, il y a plusieurs années, dans un service de gestion/location en immobilier, en open space. Le matin, la première activité consistait à répondre aux mails des clients. Sauf que les autres clients arrivaient en même temps, ce qui repoussait les mails à plus tard voire au lendemain. Pour pallier à ce problème, un roulement a été mis en place. Ainsi, une personne, différente chaque jour, gérait l’accueil de la clientèle pendant que les autres répondaient aux mails.

  1. Se concentrer sur sa tâche

Couper les notifications et les divertissements permet d’éviter les perturbations lors d’une plage de concentration importante.

Même chose pour les sollicitations physiques : inventez votre propre système pour indiquer aux autres que vous êtes physiquement là mais pas disponible. Montrez concrètement votre statut “Ne pas déranger”, en mettant par exemple une peluche sur le bureau ; super astuce surtout en télétravail.

Quant à la matrice d’Eisenhower ( classer ses priorités en tâches urgentes, importantes… ), c’est quitte ou double. Le risque, comme on classifie nous-mêmes les tâches, est de favoriser les activités plaisantes au détriment des tâches réellement importantes. Intéressante, donc, d’un point-de-vue théorique mais moins dans les faits.

Finalement, il y a encore une multitude d’autres conseils pour gagner en productivité, comme de structurer ses fichiers et son répertoire ou se servir d’outils comme les moteurs de recherche.

Comment récupérer des adresses mails

Les réseaux sociaux sont devenus un moyen simple et efficace pour créer une communauté autour de soi. Tous les entrepreneurs ou les producteurs qui voudraient vendre leur produits choisissent ces moyens pour se faire connaître et faire connaître leur produits y compris les formateurs qui souhaiteraient avoir plusieurs abonnés pour pouvoir leur communiquer leur savoir-faire et les transformer en clients en  s’inscrivant  à leur formation.

 

Toutefois tout ceci reste virtuel et sans assurance. Certes on peut constamment faire de la publicité et partager notre ouvrage mais rien ne nous garantit que nos abonnés s’attardent sur notre publication et prennent le temps de lire notre offre alors qu’elle pourrait très bien les intéresser. Ajoutant à cela le compte que vous avez créé sur facebook, Linkedin, instagram ou n’importe quel autre réseau social pourrait disparaître d’un moment à l’autre pour n’importe quelle raison et perdre vos clients potentiels.

 

 Alors le moyen le plus efficace pour avoir un lien solide et durable avec les membres de cette communauté est de les cibler directement et individuellement en possédant leurs adresses mails. Mais vous allez vous dire, pourquoi et surtout comment peut-on faire pour avoir les mails des gens qu’on ne connais pas? Lisez ce qui suit, vous allez tout comprendre.

Pourquoi est-il important de récupérer des adresses mails

Quand le premier objectif est atteint, celui de rassembler le plus grand nombre d’abonnés possible à votre page ou à votre plateforme, reste à devoir les préserver et les transformer en clients potentiels.Tout ce qui n’est pas concret peut s’envoler sans avoir la possibilité de le récupérer tel un compte sur un réseau social, que ce soit le vôtre ou celui de votre abonné.

 A cet effet, il est primordial de chercher un lien qui vous reliera durablement à vos abonnés. Le moyen le plus répandu pour atteindre cet autre objectif est de créer un fichier clients qui rassemblera les fiches de vos prospects et qui nécessitera évidemment leurs données personnelles telle l’adresse mail.

Établir un fichier client

On ne peut pas établir un fichier client sans avoir réalisé des fiches clients personnalisées. Ces fiches vous permettent d’avoir une idée sur les goûts ou les besoins de votre client potentiel pour le cibler directement. Cela vous aidera énormément dans vos décisions commerciales étant donné que vous avez récolté suffisamment d’informations sur vos prospects.

 Pour bien faire passer le message et convaincre une personne, il est impératif de s’adresser à elle personnellement pour qu’elle se sente  considérée et privilégiée. Maintenant vous allez vous dire, mais comment peut-on récupérer les mails de toutes ces personnes sans être désagréable ou indiscret! On vous le dit!

Comment récupérer des adresses mails

Maintenant tous les producteurs et les commerciaux sont conscients de l’importance d’avoir des adresses mails en leur possession. Alors ils utilisent des moyens astucieux pour les récupérer sans avoir à les demander directement. Parmi ces moyens traditionnels, on peut citer l’abonnement à une newsletter, mais cela n’est pas sans inconvénient et ne nous garantit pas la fidélité du client. Certains ne prennent même pas la peine de les ouvrir, d’autres se servent facilement du lien de désabonnement qui les accompagne. Donc il faut trouver d’autres astuces pour instaurer une certaine confiance ou fidélité entre vous et votre client potentiel. En voici quelques unes:

Proposer des produits gratuits

Dans toutes les cultures, les gens sont conscients de l’importance d’un cadeau et l’effet qu’il fait pour gagner l’estime de l’autre et créer un lien constant entre les personnes. Chose qui peut très bien s’appliquer sur le vendeur et son client. Surtout lorsqu’il s’agit d’un client potentiel qu’on cherche à avoir et à garder. L’idée du cadeau dans le cas du commerce via les réseaux sociaux est de proposer par exemple des ebooks gratuits mais riches et pertinents pour épargner la déception du client. De même, on peut proposer une vidéo ou une mini-formation gratuite.

organiser des évènements

Le webinaire: 

Organiser des rencontres directes avec vos clients vous permet d’exposer vos produits ou vos formations en étant sûr qu’il y a une audience qui vous suit et avec laquelle vous pouvez interagir. Vous aurez l’occasion alors de connaître vos prospects et d’œuvrer pour les satisfaire.

une formation gratuite:

En s’inscrivant à votre formation gratuite, vous obtiendrez les adresses mails de vos clients. Cette formation peut avoir l’aspect de la formation e.learning qui consiste à envoyer deux à trois  mails par jour à vos prospects avec des contenus écrits, une vidéo, un exercice à résoudre ou un petit livret à télécharger.

Une auto-évaluation:

En proposant une sorte de jeux-concours à vos abonnés, vous récupérez des adresses mails bien sûr et vous leur permettrez de s’autoévaluer. Si votre client réussit à son concours vous le féliciterez sinon vous aurez l’occasion de le conseiller et pourquoi pas lui proposer votre formation.

 

D’autres moyens tout aussi efficaces existent pour obtenir les adresses mails de vos clients potentiels tel un pré-lancement d’une formation pour les inciter à cliquer sur un lien pour en savoir plus. Mais une chose est sûre, pour arriver à vos fins, il faut que ce que vous offrez à vos clients, même gratuitement, ait de la valeur.

Existe-t-il des groupes différents ? Comment ces groupes évoluent-ils ?

Est-ce que tu as déjà remarqué qu’on faisait pas 2 fois la même formation ? 

Parfois, on se dit qu’on a évolué entre les 2, parfois, on se dit que c’est parce qu’on n’a pas les mêmes personnes en face de soi.

 

Alors voilà, on sait qu’à chaque formation, on sera face à un groupe, et que c’est ce groupe qui sera la force de notre formation. 


Donc, comment on gère, nous ? Comment on crée de la cohésion, quelle est l’importance du groupe ? 

 

Bref, on a plein de questions, et autant de réponses !

Qu’est ce qu’un groupe ? 

 

Le groupe est un accélérateur d’apprentissage, et repose sur trois composantes de base : identité, énergie, but commun.

 

Est-ce qu’il y a une évolution de ce groupe ?

 

Des modèles existent, Tuckman par exemple Forming, Storming, Norming, Performing, Adjourning. 

 

Comment amenons-nous le groupe à évoluer et jusqu’où ?

 

Est-ce que la disposition de la salle a-t-elle une influence ?

 

Type de salles, éléments …

 

Est-ce que c’est bon de faire un travail de groupe tout le temps ?

 

 Genre t’as une formation de 3 mois, et tu fais que du travail de groupe ?

Comment gérer au mieux les personnes difficiles ?

👉 La séance de formation, c’est comme un repas de famille ! 

 

Parfois ça se passe super bien, on a partagé un bon moment, on est heureux d’avoir pu se voir, et on se dit même “oh, ça m’avait manqué”. 😁

 

Et parfois, on se demande ce qu’on fait là. Entre l’oncle Michel qui fait ses blagues pas drôles, Viviane qui fait la tête, Hervé qui est contestataire (d’ailleurs, lui c’est celui qu’on met en haut de la liste des gens à éviter, parce qu’on est sûr qu’on va s’engueuler), et Dominique qui fait vraiment, vraiment trop de bruit. On n’a qu’une envie, c’est que tout le monde rentre chez soi. 🙄

 

Bref, c’est pas toujours facile.

 

➡️ Dans ce live, on va parler “gestion des cas difficiles”, ou : comment tu fais quand un ou plusieurs stagiaires te mettent en difficulté.

Comment obtenir les attentes de nos stagiaires en formation sans faire un recueil de besoin préalable à la formation?

  1. But du démarrage : 

Inspirer confiance,

Permettre aux stagiaires de découvrir leur environnement

 

Comment  ?

Un protocole souvent bien établi :

 

Un accueil (bonjour, café, pour certain un premier atelier / jeu, ….),

Une présentation de l’école, ce qu’elle fait, son implantation …. 

Partager les objectifs et le plan du jour / de la formation

Se présenter, (permettre la légitimité et la mise en confiance) 

Note : vue la semaine dernière …

Puis c’est autour des stagiaires de se présenter l’un envers les autres

On en profite pour récupérer ses attentes explicites. Et nous tentons généralement, par le questionnement, de récupérer les attentes implicites.

 

QUESTION : Avez-vous un protocole de démarrage établi ?

 

Aujourd’hui nous allons nous concentrer sur la présentation des stagiaires et plus particulièrement sur le recueil de leurs attentes.

Nous savons que pour certaines formations les attentes sont récoltées avant la formation auprès des stagiaires. Surtout quand la formation est construite sur mesure, pour répondre à ces attentes. 

 

Ce qui n’est pas le cas pour les formations dites formations sur catalogue. Elles sont construites sur des attentes hypothétiques. Nous avons fait un constat, ou émis des hypothèses sur les attentes des personnes.

 

Il est alors nécessaire de faire une collecte, un recueil de ces attentes pour ajuster la formation et la faire coller au plus près aux attentes des stagiaires.

 

Il existe une multitude de façon de faire. 

 

Nous allons évitons les façons ou le stagiaire : 

 

attend avec impatience ou avec anxiété son tour pour prendre la parole 

 

=> Souvent c’est l’anxiété, car vous rencontrez de nouvelle personne, en groupe (pas petit généralement 10 – 20 – 30 personnes en ordre de grandeur), vous avez en tête plein d’image qui représentent les choses qu’il pourrait vous arriver. La peur est présente ! 

 

Et l’attente est parfois longue ! 

 

Si vous faites un tour de table, le dernier à parler peut attendre presque 30 à 60 minutes avant de prendre la parole.

 

    Pendant ce temps, d’attente, la personne écoute peut les autres présentations. Elle les écoute d’une oreille distraite !

 

Puisqu’elle a tendance à se concentrer sur ce qu’elle va dire.

 

En plus, comme le formateur pose des questions pour mieux connaître les attentes des stagiaires, il se rend compte, qu’au fur et à mesure des passages des uns et des autres, que les attentes qu’il a, ont été exprimées par les autres stagiaires. => Il va faire une redite, ce qui peut être énervant pour certain en y voyant un perte de temps  et se dire que le rythme est mou, lent…

 

QUESTION : Est-ce qu’un tour de table  respecte la règle ?

 

QUESTION : Est-ce qu’une présentation croisée respecte la règle ?

 

Ces deux forment ne respectent pas la règle que nous nous fixons  et que nous venons de donner ! 

En effet, à chaque fois les stagiaires attendent leur tour pour prendre la parole ! 

 

C’est même pire dans le second cas ! dans la présentation croisée : vous devez parler de quelqu’un dont vous venez de faire la connaissance 

 

-> Si vous êtes timide ou introvertie, c’est un calvaire pour vous !

 

Les conditions pour commencer la formation pour ces personnes sont désastreuses !

 

Va falloir en mettre de l’énergie pour rattraper le coups !

 

Nous savons que parfois, nous n’avons pas le choix, nous devons y passer par ce fameux tour de table !

 

Mais nous pouvons l’agrémenter un peu pour que les stagiaire s’écoutent les uns et les autres

 

Alors que pouvons-nous faire ?

 

Décorréler les attentes de la présentation de qui est dans la vie votre stagiaire. 

 

Vous pouvez faire un tableau de 3 colonnes sur un paperboard ou 3 espaces dans un jamboard pour une CV : faire, avoir, être

 

Donne les instructions suivantes aux stagiaires :

  • Chacun a des attentes de cette formation. Ces attentes peuvent être différentes ou identiques.
  • Nous allons les identifier ensemble en 2 phases,

— Phase 1 — 

  • 1 – Inscris tes attentes sur des post-it, 
  • Attention : Une attente = Un post-it
  • 2 – Si tu vois qu’une attente que tu as, a déjà été mise dans la colonne, Écrit un “+” dessus.
  • 3 – Tu as 5 minutes pour faire l’exercice.

 

Au bout des 5 minutes, 

— Phase 2 — 

Parcours avec les stagiaires les post-it, si certains ne sont pas clairs, demande aux stagiaires de les expliciter.

 

Tu peux les challenger aussi sur leurs attentes :

 

  1. Comment va tu savoir que ton attente a été couverte durant ta formation ? Comment vais-je savoir si j’ai répondu à ton attente ?
  2. Comment pouvons-nous répondre à ton attente ?
  3. Si vos attentes ont été couvertes, lors de l’évaluation seriez vous prêt à me donner une note de 10/10 ? Si ce n’est pas le cas, qu’est-ce qui faudrait que je fasse pour obtenir ce 10/10 ? Inscrit tes idées sur un post-it et mets le dans la bonne colonne.

 

Si 2 attentes semblent être opposé, c’est à dire qu’en répondant à l’une, tu ne peux répondre à l’autre : 

 

L’un demande beaucoup de théorie pour comprendre comment cela fonctionne et un autre demande que des choses pratiques et opérationnelles ….

 

QUESTION : Avez-vous déjà rencontré ce type de situation ?

 

Demande au participant d’imaginer une solution qui les satisfasse tous les deux…

 

Si tu identifies des attentes qui ne peuvent être couvertes dans ta formation, => indique leur pourquoi ! et demande soit une suppression du post-it, soit une modification de celui-ci.

 

Et pour finir :

Faite acté que toutes les attentes sont bien présentes, que tu vas en tenir compte. Et que vous allez en faire un bilan à la fin de la journée, de la formation … 

 

Bien entendu, tu n’oublies pas de faire ce bilan, hein ?

 

En variante, tu peux lui poser comme instruction de te lister ses critères pour qu’il dise “waouh, c’était génial cette formation !”

Comment bien réussir son entrée en scène en formation ?

Les premiers moments en formation sont cruciaux.

 

C’est ces moments là qui vont donner le rythme et la tonalité de la formation, donner le “LA”  

 

Dans ces premiers moments, il y en a bien un qui doit être soigné. Ce moment est le moment ou nous nous présentons et ou les apprenants / stagiaires se présentent. 

 

C’est un des premiers moments d’inclusion de la formation. 

 

Il faut le réussir car il conditionne la réussite de la formation.

 

Ne disons nous pas que nous n’avons qu’une chance de faire bonne première impression.

 

C’est un sujet qui semble évident à beaucoup de formateurs. C’est qu’il semble tellement évident qu’il est très peu documenté. 

 

A contrario des ateliers ludo-pédagogiques ou de brise-glace sur la phase ou les stagiaires se présentent et indiquent leurs attentes. 

 

Pourtant bien se présenter et le faire au bon moment participent grandement à la réussite du démarrage de la formation !

 

Cela nous semble important d’en parler.

 

Nous allons voir durant ce Live 

comment bien se présenter et la rendre inoubliable.

 

Et nous vous partagerons une  pratique de présentation qui peut s’appliquer aux formations à distance et les formations en présentiel et qui changent d’une simple présentation classique.

 

N’hésitez pas à commenter en apportant vos propres  expériences ou exemples et à nous poser des questions. Cela nous fait plaisir d’échanger et répondre à vos questions sur ce sujet.

 

Sa présentation est un élément clé pour créer la confiance auprès de nos apprenants.

 

A part d’être reconnue dans votre domaine et que vos apprenant suivent votre actualité, la plupart ne vous connaissent pas ! 

 

QUESTION : Donnez vous votre confiance à un inconnu au bout de quelques minutes ?

 

Votre présentation /introduction doit générer un sentiment de confiance de la part de vos apprenants. 

QUESTION : Quand vous présentez-vous ?  A quel moment vous faites votre présentation ?

 

Souvent en tout début, ou juste après le programme et avant les stagiaires.

 

Souvent après l’introduction général du sujet.

 

QUESTION : Comment vous présentez-vous ? Qu’est ce que vous donner comme information ?  

 

Les formateurs souvent donnent des info courante sur :

leur état civil,

leurs diplôme,

la taille de leur expérience (plus elle est longue …)

 

Parfois, ils font un lien avec ce qui va être vu durant la formation.

 

Nicolas, divorcé, en concubinage avec Céline

2 enfants,

Coach et formateur de formateur

20 d’expériences dans le domaine de l’informatique comme développeur, formateur, coach, 

J’ai réalisé plus de 50 applications et plus de 50 sites web

J’ai transformé la vie de plus de 1 000 personnes par de la formation et du coaching

a piloté des projets de 500 à 3000 jours hommes

A manager des équipes allant de 2 à 70 personnes. 

J’ai voyagé dans plus de 10 pays dont les US et  l’Inde. 

 

Fait remarquable : J’ai été chef d’entreprise et créer ou co-créer 6 entreprises.

QUESTION : Comment les apprenants perçoivent-ils ce type de présentation ?

 

C’est pas très attractif, cela ne donne pas toujours confiance. 

 

cela flatte l’égo du formateur et cela impressionne les stagiaires

 

mais ont ils les info qui les rassurent, qui les mettent en confiance et qui sont pret  à vous suivre ?

 

Non, il manque un ingrédient important dans cette présentation : Pourquoi fait-il ce qu’il fait ? Qu’est ce qu’il l’a amené là où il en est et pourquoi est-il ici maintenant devant nous ?

 

Et un des problèmes que l’on rencontre souvent, c’est que nous aimons pas trop exposer qui nous sommes. Nous sommes timides et / ou pensons que cela n’intéresse personne (je le pense parfois encore …)

 

Pourtant c’est ce qui fait la différence !

 

QUESTION : Est-ce que vous connaissez le Golden Circle de Simon Senek ? Et son livre, commencer par le pourquoi ?  

 

Si nous appliquons son enseignement, nous devons commencer par ce qui nous pousse à faire les choses, le pourquoi ?

Donc dans votre présentation auprès des apprenants, 

 

Commencer par votre pourquoi / votre motivation profonde de pourquoi vous êtes formateur et aussi plus particulièrement dans le domaine / thème de la formation du jour.

 

[Exemple] Céline et moi croyons sincèrement et profondément que la formation à distance est un vrai bénéfice pour nos affaires et qu’elle nous permet de faire des rencontres riches et passionnantes avec des personnes que nous n’aurions pu rencontrer lors de nos formations en présentiel. 

 

— Ensuite viens ce que nous faisons — 

 

C’est pourquoi, nous aidons les consultants, les coachs, les thérapeutes et les formateurs qui souhaitent partager leurs expériences et expertises au plus grand nombre tout en vivant là où ils le souhaitent.

 

— Puis comment nous le faisons. —

Nous les formons, coachons et accompagnons à l’usage du numérique et à l’animation de la classe virtuelle à distance depuis 2020.

Astuces : 

  • Histoire personne à la suite, 
  • un ou deux exemples de réussite ou de retour d’expérience 
  • Une anecdote
  • Un fait marquant
  • Un défaut avec un brin d’humour.

 

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

Qu’est-ce que vient faire le storytelling en formation ?

 

QUESTION : Est-ce que vous racontez souvent des histoires en formation ?  

Quand l’utiliser ? 

 

  • en début de formation, pour permettre aux participants de s’investir

identification au personnage principal, les participants veulent devenir comme lui ou elle, et du coup ont plus envie de travailler

 

  • pour changer de sujet, faire une transition. “Ok, on vient de voir comment faire pour… et ça tombe bien, parce que j’ai une petite histoire à vous raconter.” ça cré un lien avec la suite de la formation, et les participants comprennent mieux pourquoi on voit la notion qui suit 

 

  • pour faire la publicité de sa formation, d’ailleurs, le storytelling est beaucoup utilisé en pub ! 

 

Pourquoi l’utiliser ? 

 

QUESTION : Qu’est-ce que vous aimez dans les histoires ? 

 

  • marque les esprits, permet une meilleure mémorisation
  • touche à l’émotionnel
  • tout le monde aime les bonnes histoires
  • peut permettre de générer des débats, 
  • ludique
  • éducatif
  • permet d’engager les participants
  • capte l’attention
  • permet de casser un rythme (si vous venez de faire une activité super active par exemple)

 

Comment l’utiliser ? 

 

4 étapes clés :

 

  • 1ère étape : la situation initiale 

ici on plante le décor, on va décrire le ou les  personnages de l’histoire, ce qu’ils vivent, qui ils sont, ce qu’ils font etc. 

 

Par exemple, imaginons que j’anime une formation sur la construction de CV. Le début de l’histoire que je raconterai pourrait ressembler à ça :

 

“Je vais vous raconter l’histoire de Claire. Claire a ce qu’on appelle une vie bien rangée. Elle est mariée, maman de 3 enfants, elle travaille depuis 15 ans dans la même boîte. Elle aime son boulot, elle est aide comptable dans une usine de chocolaterie. En plus, elle a un super CE qui lui permet de profiter de supers prix sur les chocolats de l’usine, pour le plus grand bonheur de ses proches ! “

 

  • 2ème étape : l’élément perturbateur

 

On va créer une intrigue, un problème, on va bousculer la situation initiale

 

“Seulement voilà, depuis quelques années, le chiffre de l’entreprise n’est plus le même. Elle peine à faire des bénéfices, si bien qu’en 2018, l’entreprise doit mettre la clé sous la porte. La vie bien rangée de Claire prend un sacré tournant ! Elle se retrouve sans job, elle qui a toujours travaillé, et sur le marché du travail comme on dit. Elle essai de retrouver du travail, mais elle ne sait pas comment s’y prendre, et elle a le sentiment d’être un tout petit poisson dans un océan immense. Elle se sent perdue, elle regarde les annonces sur internet, y répond, mais n’a pas de réponses, ou alors des refus. Elle ne comprend pas pourquoi” 

 

  • 3ème étape : l’élément de résolution

On va trouver une solution à notre problème. On peut faire appel à un ami, ou notre personnage principal peut s’en sortir seul.

 

“Claire se dit qu’elle ne peut pas rester comme ça. Elle est cloitrée chez elle, et commence même à déprimer. Elle décide alors de se reprendre en mains. Elle en parle autour d’elle, à son mari, à sa famille, aux amis. Dominique lui raconte que pour trouver son job, il s’était fait accompagné. ça pique tout de suite la curiosité de Claire, qui se met à faire des recherches sur le sujet. Elle trouve un site qui explique l’importance de chaque étape, du mail de candidature, en passant par l’entretien, jusqu’au mail de relance. Elle comprend alors qu’elle ne fait pas les choses comme il faudrait, et qu’il faut qu’elle travaille là dessus ! Elle se renseigne également auprès de son conseillé pôle emploi, ravi des recherches de Claire. Celui ci l’inscrit à plusieurs formations pertinentes, qui permettront à Claire de savoir comment bien candidater à une offre d’emploi.”

 

  • 4ème étape : notre happy end !

On aime quand ça se termine bien ! 

 

“Claire a repris du poil de la bête. Elle a bien compris que pour trouver son job de rêve, il fallait qu’elle travaille sa préparation autrement. Aujourd’hui, Claire a trouvé un poste d’aide comptable dans une association de sport scolaire. Elle est devenue une nouvelle femme ! Son nouvel emploi du temps lui permet de prendre du temps pour sa passion, la couture. Si bien qu’elle est devenue la couturière officielle des spectacles de danse de la MJEP ! Claire se sent valorisée, bien dans ses baskets, et ne voudrait finalement pour rien au monde retourner à la chocolaterie !” 

 

QUESTION : Est-ce que vous vous voyez appliquer cette méthode en formation ?

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

Comment évaluer ses participants à distance ?

C’est quoi le problème avec l’éval en classe virtuelle ? 

 

  • en présentiel, je viens avec ma feuille quiz que je fais remplir à mes participants et ils s’autocorrige, ou je corrige, comment je peux reproduire ? 
  • j’envoie un docs ou un pdf à mon stagiaire, il ne peut pas tjs imprimer, c’est peut être compliqué pour lui de l’ouvrir, le remplir, l’enregistrer, le retourner, 
  • les gens ne le renvoient pas tjs et nous formateurs on est obligé de courir après
  • si je fais mon quiz à l’oral, ça devient vite le bordel, tout le monde parle en meme temps, tjs les meme qui répondent, je suis obligée d’interroger, pas facile de noter en même temps qui répond à quoi
  • bref, je m’épuise à construire des quiz que je dois corriger, courir après les réponses, ça m’épuise, ça m’énerve, je perds du temps, et avec la distance, je ne sais pas quel outil utiliser

 

et vous, comment vous ressentez les éval avec vos apprenants ? + Replay

 

Il y a plusieurs façon d”évaluer

 

la question est de savoir quel type d’éval vous faites ? 

 

Différence entre savoir et savoir faire, c’est de là qu’on va déterminer le type d’éval qu’on va faire.

 

Il y a des formateurs enseignants qui forment plus au savoir comme par ex les formateurs d’anglais en CFA, et des formateurs formateurs qui forment plus au savoir faire comme par des formateurs prothésiste ongulaire ou là on apprend une méthode. 

 

Aujourd’hui, on va voir ensemble comment évaluer sur les savoirs, on fera les évals sur savoir faire dans un autre live ou dans l’une de nos vidéos.

 

ça va dépendre aussi de si on a besoin d’une éval nominative ou pas, auquel cas on ne fera pas forcément la meme éval

 

  1. Le format et le contenu

 

quiz individuel : Microsoft ou google forms avec l’option questionnaire

c’est quoi les 2 outils

c’est quoi l’option formulaire

 

un des avantage c’est que ça revoit vers un fichier exel

 

on peut aussi créer un drive, qu’on va partager à nos participants, comme ça ils peuvent venir mettre leurs docs dans le drive

 

quiz collectif :

tu crée des sous groupes de 4 maxi

et tu crées un génially de type escape game 

donner l’exemple du genially avec un super héro qui doit répondre correctement à des questions pour obtenir un code à 4 chiffres

 

Jéopardy

Jeux de l’oie

Pendu

Mot croisé 

rébus 

faire faire une rédaction de groupe avec un google docs

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

Comment améliorer sa communication de formateur au sein d’un groupe ?

Aujourd’hui, on vous parle process com. Comment l’utiliser, nous formateurs, pour améliorer nos rapports à l’autre, et plus précisément à nos participants

 

  1. Qu’est ce que c’est ?

 

à l’origine, c’est Taibi Kahler, 

  • docteur en psychologie,
  • américain
  •  dans les années 70, 
  • il observe pendant plusieurs années les managers dans les entreprises américaines, mais surtout, il va regarder comment ces managers communiquent avec les autres.
  • il en arrive à la conclusion : 

que toute population peut être divisée en six types de personnalité différents et qu’en modifiant son propre style et technique de communication en fonction des personnalités de ceux qui écoutent, on peut devenir un communicateur beaucoup plus efficace

  • c’est quelque chose de puissant, aujourd’hui, on a des experts en process com, et des formations certifiantes à la process com
  • elle est utilisée par exemple par la NASA, pour recruter ses astronautes 

 

quand on sait que 93% de ce que nous retenons d’un message vient des signaux non verbaux comme la voix, le ton, les attitudes, les gestes ou expressions du visage, et seulement 7% provient des mots, nous mesurons l’intérêt à connaitre les codes et les signaux émis par les autres mais aussi par soit-mêmes.

La Process Com sert tout simplement à entrer en communication avec les autres en se mettant en phase non seulement avec ce qu’il dit, mais aussi avec ce qu’il ressent et ce qu’il croit. 

En Process Comm, on s’attarde davantage sur comment dire que sur quoi dire.

 

  1. les 6 types de personnalités 

 

on va voir ensemble les personnalités qui existent, mais surtout comment on peut les reconnaître, et comment on s’adapte à eux. 

 

QUESTION : Avez vous déjà eu le sentiment de pas être du tout, mais alors du tout en phase avec la personne en face de vous ?  …

 

 !! REPLAY !! Oui – Non

 

  • pas de personnalité meilleure que d’autre, elles sont toutes complémentaires, il faut de tout pour faire un monde ! 

 

L’empathique

En Amérique du Nord, 30% de la population serait de base empathique. 

  • chaleureux, sensible, 
  • attentif aux autres et inspire confiance, 
  • Il connait toutes les petites histoires du service et sait créer de l’harmonie, 
  • Une relation chaleureuse et conviviale est la condition nécessaire de sa motivation dans l’équipe, 
  • Il perçoit les situations à travers le filtre de ses émotions, 
  • Il fonctionne au feeling, c’est comme ça que je le ressens, 
  • C’est en général quelqu’un qui a une grande qualité d’écoute, 
  • Il a besoin d’un style de relation bienveillant, 
  • Il demande à ce que l’on valorise sa personne et non ses résultats, 
  • Il aime être entouré, touché, sentir, entendre, avoir une déco personnalisée ou des photos de famille sur son bureau.

 

Pour stimuler votre écoute et votre intérêt votre interlocuteur choisira un mode de communication chaleureux et bienveillant. C’est également sur ce mode nourricier que vous communiquez naturellement.

 

Pour vous sentir efficace et bien avec vous-même vous avez besoin d’être reconnu(e) en tant que personne et dans un environnement agréable. La satisfaction de vos besoins sensoriels est très importante pour vous.

 

Sous stress, dans un échange, vous avez d’abord tendance à minimiser ce qui vient de vous et faire passer l’autre en priorité. Vous pouvez alors accepter des situations qui ne vous conviennent pas et manquer de fermeté dans vos décisions.

 

Sous stress plus profond vous aurez probablement tendance à faire des erreurs grossières qui risquent de provoquer l’hostilité de votre entourage.

 

Il vous faut retrouver votre confiance en vous afin de revenir à votre état d’efficacité naturelle.

 

Vous êtes apprécié(e) pour :

 

  • Votre chaleur humaine qui vous permet de développer des relations intimes avec votre entourage. Vous aimez bien recevoir vos amis chez vous.
  • Votre compassion pour autrui et votre faculté d’écoute de l’autre. Une écoute active par laquelle vous montrez que vous comprenez bien ce que votre interlocuteur ressent.
  • Votre sensibilité qui vous permet de ressentir les ambiances et les humeurs en utilisant chacun de vos cinq sens.

 

est-ce que ça vous parle ? est ce que vous reconnaissez des personnalité comme celle là ? 

 

le travaillomane

En Amérique du Nord, 25% de la population serait de base travaillomane. 

 

  • Il est logique, rationnel, responsable et organisé, 
  • Il fonctionne par étapes, soucieux d’avoir des directives claires et des échéances, 
  • Avec son sens de l’organisation, il rappelle le timing et l’ordre du jour en réunion, 
  • Il a à cœur d’atteindre ses objectifs, c’est sa motivation n°1, 
  • Il recherche des faits, des chiffres, des information techniques, 
  • Il excelle dans les travaux qui exigent de l’analyse et/ou de la synthèse, des tableaux, des compte-rendu, 
  • Il pense avant d’agir, 
  • Il a besoin d’un style de relation démocratique, participatif, 
  • Il préfère une communication basée sur l’échange d’informations, 
  • Il n’aime pas l’imprévu, l’improvisation, 
  • Il veut être reconnu sur sa capacité à bien réfléchir, à bien réaliser et à soigner les détails.

 

Organisé(e), responsable et logique

  

Pour stimuler votre écoute et votre intérêt votre interlocuteur choisira un mode de communication factuel. C’est également par des questions et des interrogations qu’il communiquera le mieux avec vous.

 

Pour vous sentir efficace et bien avec vous-même vous avez besoin d’être reconnu(e) pour votre travail. Vous avez aussi besoin que les choses soient organisées et inscrites dans le temps.

 

 

Sous stress, dans un échange, vous avez tendance à d’abord surdétailler votre discours, à ouvrir de multiples parenthèses,  pensant vous rendre ainsi plus clair(e). Si le stress augmente, vous aurez alors tendance à reprendre à votre charge tout ce que vous aviez délégué afin de le contrôler jusque dans les moindres détails.

 

Il vous faut retrouver votre logique initiale ou votre structure afin de revenir à votre efficacité naturelle.

 

Vous êtes apprécié(e) pour : 

 

  • Vos qualités d’organisation qui vous permettent de planifier de façon très exhaustive toutes les étapes d’une tâche à entreprendre.
  • Votre logique qui vous permet de trouver la structure d’une idée et de la clarifier rapidement pour les autres.

 

Le rêveur

 

En Amérique du Nord, 10% de la population serait de base rêveur. 

 

  • Il est calme et tranquille, 
  • Il est doué d’un fort pouvoir de concentration, d’imagination, d’introspection, et a besoin de motivation extérieure pour entrer en actions, sans directives, il peut rester dans l’inaction, 
  • Silencieux et capable de supporter les silences des autres, il est un atout en négociation, 
  • Il a la patience de rechercher les erreurs dans un dossier touffu. On peut aussi lui donner des taches abstraites, maniement de chiffre, compilation, problèmes complexes, 
  • Il a besoin de directives claires, brèves, et précises et apprécie d’avoir le temps d’y réfléchir pour agir efficacement, 
  • Il a besoin d’un style de relation autocratique, directif.

Calme, imaginatif(ve) et réfléchi(e)

 

Pour stimuler votre écoute et votre intérêt votre interlocuteur choisira un mode de communication clair et directif.  

 

Vous émettez peu de signaux en retour. Vous répondez, en prenant le temps de la réflexion si on vous le demande directement. Vous aimez alors que l’on attache de l’importance à ce que vous avez dit.

 

Pour vous sentir efficace et bien avec vous-même vous avez besoin de solitude, d’un lieu tranquille pour recharger vos batteries et n’hésitez pas à vous « échapper » par moment au cours de discussions ou de réunions trop longues.

 

Sous stress, dans un échange, vous avez tendance à d’abord vous retirer en vous-même. Puis si le stress augmente vous pouvez aller jusqu’à vous retirer physiquement. 

Il vous faut un moment de retrait afin de revenir à votre efficacité naturelle. 

 

Vous êtes apprécié(e) pour : 

  • Votre calme qui vous permet quelle que soit la gravité d’une situation de rester d’humeur égale et de garder à l’esprit les différentes hypothèses ou solutions possibles.
  • Vos qualités d’introspection qui font de vous un(e) observateur(trice) très compétent(e) de vos semblables. A la recherche de vous-même vous avez appris à ne pas juger autrui trop vite.
  • Votre imagination qui vous permet d’explorer toutes les hypothèses ou les options qui s’offrent à vous et de les démultiplier à l’infini.

 

Le promoteur

 

En Amérique du Nord, 5% de la population serait promoteur. 

 

  • Il aime les défis, la nouveauté, les résultats immédiats, 
  • Bourré de ressources, adaptable, il adore les challenges et les empoigne pour gagner
  • Il va vers la prise de risque sur des projets ambitieux. C’est le défricheur idéal, d’un nouveau sujet, d’un nouveau marché, d’un nouveau pays.
  • Persuasif, il peut réveiller l’équipe et l’entraîner, 
  • Il agit en fonction de ses intuitions et s’adapte selon les résultats, 
  • Il a une grande capacité d’adaptation , certains le comparent à un caméléon, 
  • Il n’aime pas le reporting et la participation à de longues réunions basées sur les échanges d’idées, ou la transmission d’informations, 
  • C’est un solitaire et un fonceur, 
  • Il a besoin d’un style de relation autocratique, directif. On lui fixe un défi et il fonce.

Charmeur(euse), adaptable et plein(e) de ressources

 

Pour stimuler votre écoute et votre intérêt votre interlocuteur choisira un mode de communication puissant et impératif.

Vous communiquez naturellement sur ce mode directif.

Pour vous sentir efficace et bien avec vous-même vous avez besoin d’excitation, de défis. Vous aimez particulièrement les situations à très haut niveau d’énergie.

 

Sous stress, dans un échange, vous  avez d’abord tendance à vous impatienter et à trouver votre interlocuteur trop faible. Puis si le stress augmente vous aurez tendance à prendre des risques exagérés pour votre santé, votre situation, vos affaires. Vous avez alors  probablement tendance à manipuler les autres pour arriver à vos fins.

Il vous faut retrouver ce qui vous motive et qui est excitant dans l’échange afin de revenir à votre état d’efficacité naturelle.

 

Vous êtes apprécié(e) pour : 

  • Votre charme qui vient à la fois de votre manière directe de communiquer et de votre sens du compliment qui fait mouche. Même si vous êtes parfois maladroit(e), vous êtes un compagnon(gne) recherché(e) et apprécié(e).
  • Vos ressources paraissent intarissables et vous permettent de vous relever quels que soient la «tuile» ou le coup dur qui vous sont arrivés (ou que vous avez provoqués). Vous rebondissez toujours.
  • Votre sens de l’adaptation qui vous permet d’intégrer rapidement un nouveau contexte si différent soit-il du précédent. Vous aimez et recherchez le changement.

 

Le rebelle

 

En Amérique du Nord, 20 % de la population serait rebelle. 

 

  • Il est créatif, spontané, ludique et aux aguets de la nouveauté, il a soif de rencontres et de brainstormings,
  • Il aime plaisanter en travaillant, 
  • Il circule dans les couloirs, raconte la blague du jour, zappe d’une tâche à l’autre, adore animer les réunions et noircir les paperboards. Un bout-en-train, apte à détendre l’atmosphère mais qui a tendance, au moindre pépin, à rejeter la faute sur les autres.
  • Il réagit à ce qu’il ressent, il aime ou déteste, il a envie ou pas envie, 
  • Sa motivation est en grande partie lée à la qualité de la relation avec les autres et tous ses collègues, 
  • Il a besoin d’un environnement stimulant et ludique où il peut exprimer librement sa créativité, 
  • Il a besoin d’un style de relation laisser faire.

spontané(e), créatif(ve) et ludique 

 

Pour stimuler votre écoute et votre intérêt votre interlocuteur choisira un mode de communication énergique et réactif.

C’est également sur ce mode ludique et émotif que vous communiquez naturellement.

 

Pour vous sentir efficace et bien avec vous-même vous avez besoin de contacts, c’est-à-dire de stimulations variées de la part de votre entourage.

 

Sous stress, dans un échange, vous avez d’abord tendance à «ramer», à ne plus comprendre ce que vous explique votre interlocuteur. Tout vous semble ennuyeux et compliqué. Vous pouvez alors avoir tendance à rejeter la responsabilité sur les autres et à faire preuve de mauvaise foi caractérisée. 

Il vous faut retrouver un contact  avec autrui, souvent par le jeu ou le rire afin de revenir à votre état d’efficacité naturelle.

 

Vous êtes apprécié(e) pour : 

  • Votre créativité qui vous permet de trouver une solution là où les autres ne voyaient que des problèmes.
  • Votre sens ludique qui vous permet de transformer une tâche ingrate en un jeu.
  • Votre spontanéité qui génère une énergie positive et souvent « décoiffante »  dans vos contacts avec autrui.

 

 

 Le persévérant

 

En Amérique du Nord, 10 % de la population serait persévérant. 

 

  • C’est une femme ou un homme de conviction, 
  • Très engagé, observateur, consciencieux, il réclame de l’écoute car il a de fortes convictions, sinon, il prendra la parole et ne la lâchera pas, 
  • Loyal, il défend les valeurs de l’équipe et se défonce pour ses collègues malmenés, 

Pour lui, ce qu’il croit juste est la vérité. Du coup, il argumentera très bien un dossier devant la direction, 

Il a envie d’être connu autant pour son investissement, temps passé, finitions, originalité que pour la qualité de son travail, 

Il est consciencieux, veut aller au bout de ce qu’il entreprend, 

Il perçoit la situation à travers le filtre de ses opinions, 

Lui demander son avis est particulièrement important, il agit d’autant plus efficacement qu’il croit à la décision prise, 

Il a besoin d’un style de relation bienveillant. 

consciencieux(se), dévoué(e), observateur(trice)

 

Pour stimuler votre écoute et votre intérêt votre interlocuteur choisira un mode de communication basé sur les opinions.

C’est également par des questions ou des interrogations qu’il communiquera le mieux avec vous.

 

Pour vous sentir efficace et bien avec vous-même vous avez besoin d’être reconnu(e) pour votre travail  et pour vos convictions.

 

Sous stress, dans un échange, vous avez d’abord tendance à  relever chez autrui ce qui ne va pas, puis si le stress augmente, vous aurez probablement tendance à devenir cassant(e), à ne plus écouter les autres, et à chercher à imposer votre point de vue.

Il vous faut retrouver votre confiance en votre interlocuteur pour revenir à votre efficacité naturelle. 

 

 

Vous êtes apprécié(e) pour : 

  • Vos qualités d’observation qui vous permettent d’évaluer avec une certaine acuité une situation, une personne ou une idée.
  • Votre conscience professionnelle (et personnelle) qui vous permet de développer une morale à laquelle vous êtes attaché(e) et qui fait souvent l’admiration de votre entourage.
  • Votre sens du dévouement que l’on constate sans mal devant votre ténacité à respecter un idéal, un principe, une valeur, un engagement jusqu’au bout.

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

Comment gérer des tensions entre plusieurs personnes en formation à distance ?

 

  1. Effet – Impact des conflits 

 

Tension versus conflit ? 

 

QUESTION : Avez vous déja eu des tensions avec un apprenant  ou à gérer des tensions/conflits entre les apprenants ?

 

 !! REPLAY !!

 

  1. Les phases des conflits

 

Phase de désaccord

 

Phase de tension.

 

Phase de blocage.

 

Phase d’éclatement.

 

La solution

 

QUESTION : Avez vous déjà eu à gérer la phase de blocage en classe virtuelle ou en formation en présentielle ?

 

 !! REPLAY !! Oui – Non

 

  1. Entre qui ?

 

Entre apprenants :

  1. Des personnes qui se connaissent.
  2. Des personnes qui se connaissent et sont comme en “présentiel”
  3. Des personnes qui se découvrent

 

Le formateur avec un ou plusieurs apprenants

 

QUESTION : Avez vous déja eu des tensions avec un apprenant  ou à gérer des tensions/conflits entre les apprenants ?

 

 !! REPLAY !!

 

 

 

  1. Les origines des conflit

 

  1. des malentendus ou des perceptions erronées

 

  1. Un désaccord qui traîne et qui n’est toujours pas traité.

 

  1. conflit d’intérêts.

 

  1. Des valeurs ou des croyances différentes.

 

  1. Des difficultés intra-personnelles.

 

  1. Une incompatibilité de caractères.

 

  1. De pouvoir / espace.

 

QUESTION : Lequel rencontrez vous le plus souvent   ?

 

 !! REPLAY !!

 

  1. Les tensions et les conflits naissent de

 

  1. Les apports théoriques plus ou moins long
  2. La compréhension
  3. La vitesse d’apprentissage
  4. L’aisance de manipulation des outils informatiques
  5. Les problèmes techniques
  6. Les relations intra et inter personnelles
  7. Le mode de communication

 

QUESTION : Quelle source rencontrez-vous le plus souvent   ?

 

 !! REPLAY !!

 

  1. Les solutions

 

En sous-groupe

En 1 – 1

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

9 erreurs à ne pas faire lorsque tu utilises les IceBreakers pour démarrer ta formation

Le jeu brise-glace en soit est une bonne idée, comme dit un peu plus haut, ça peut être une belle expérience autant pour le participant que pour le formateur. 

 

  1. Le problème avec les ice-breakers utilisés

 

Tout le monde veut utiliser des icebreakers, mais qu’en est il réellement dans la réalité ? 

 

  1. Orienté pour le plaisir du formateur

Effet :  Le choix est pour que le formateur y trouve du plaisir en pensant que ces apprenants

Exemple : 

Anecdote : 

 

  1. Trop ludique, cela s’apparente plus à un jeu qu’à un moment de découverte.

Effet : 

Exemple : 

Anecdote : 

 

QUESTION : Le nom d’un IceBreaker que vous trouvez trop ludique

 

  1. Souvent les mêmes.

Effet : Les apprenants sont de plus en plus habitués mais rencontrent toujours les mêmes … 

Deviens lassant

 

Exemple : jeu de balle, présentation croisé,  …

 

QUESTION : celui que vous utilisez le plus souvent ?

 

  1. Éloigné du thème ou des objectifs pédagogiques.

Effet : … 

Exemple : 

Anecdote : 

 

  1. Pas dans le bon timing.

Effet : … 

Exemple : 

Anecdote : 

QUESTION : A quel moment  ?

 

  1. Pas adapter pour l’espace / salle de formation.

Effet : … 

Exemple : 

Anecdote : 

 

  1. Absence de débriefing

Effet : … 

Exemple : 

Anecdote : 

QUESTION : Vous faites des débriefing  ?

 

  1. Confondre un Warm-up et Icebreaker

 

ice breaker est fait pour connecter les participants, le warm-up est fait pour les mettre en dynamique. C’est un petit exercice qui va permettre de « calibrer » le cerveau en mode apprentissage. 

 

Effet : … 

Exemple : 

Anecdote : 

 

  1. Aller trop loin….

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

Comment construire et donner de la valeur au livret d’apprentissage ?

On adore les livrets, si bien qu’ils sont devenus automatiques ! Une formation, un livret ! 

Tiens, on va commencer par un petit état des lieux : 

 

QUESTION : 

  • « Est-ce qu’on t’a déjà demandé : il faut noter là ce que vous dites ? 
  • Est-ce qu’on va avoir un support ? 
  • Votre présentation, est-ce que vous allez nous en donner une copie ? 

Et bien sûr, le : Ha mince, attendez, j’ai pas de quoi noter qui va avec “

Oui ou non – Replay aussi

  1. la participant débordé

 

Ton participant peut vite être débordé, il doit : 

  • écouter
  • prendre des notes
  • lire
  • répondre à la question
  • regarder la vidéo
  • changer l’écran
  • aller coller des post it etc

 

Certains participants peuvent se sentir largué, être découragé, ou se lasser, c’est normal.

 

Du coup, qu’est-ce qu’on fait ? 

 

On va les aider, les épauler, les prendre par la main pour les encourager, et c’est là qu’intervient le livret !

 

  1. Quels sont les différents livrets que l’on peut construire ?

Avant de te parler de ce que contient un livret, …

5 types de livrets

 

1 – Le livret – Copier / coller de ses slides

2 – Le livret d’exercice

3 – Le livret de contenu style ‘livre’

4 – Le livret de prise de note

5 – Le livret support

 

QUESTION : Indiquez le type de livret que vous mettez à dispo à vos apprenants : 1..2..3..4..5

  1. Comment on construit son livret quand on débute ?

 

1 – le livret va reprendre les titres de vos slides :

 

  • pour que le participant ait des repères
  • on peut même aller plus loin en notant sur les slides les pages du livret qui y correspondent
  • et on peut aussi reprendre des visuels, avec les mêmes images sur les slides que sur le livret
  • le livret va suivre la formation, il va être construit dans le même ordre que vos slides

 

QUESTION : est ce qu’on vous a convaincu de faire des livrets ? 

  1. Qu’est-ce qu’on met dedans ?

 

  • des zones de notes (par ex vous prévoyez de visionner une vidéo, du coup vous créez une zone de note spécifique)
  • des zones de notes libres (parce que certains participants aiment bien écrire)
  • des ateliers ( vous pouvez y mettre vos textes à lire, vos textes à trous, vos rébus etc)

 

Bonus 1 : En créant ton livret sur google docs par ex, tu vas pouvoir y intégrer les liens vers les sites que tu utilises, par ex si tu fais un atelier post it sur padlet, tu mets le lien direct sur le livret, et tu indiques la page dans ta slide

 

Bonus 2 : Pour ceux qui aiment écrire, ils peuvent tout à fait télécharger le google docs en version word, et l’imprimer ! La seule chose, fait bien attention quand tu partages ton livret que ce soit en version lecture, sinon tu vas te retrouver avec les notes de tout le monde sur ta trame. 

 

Bonus 3 : Livret collaboratif

  1. Pour conclure

 

Le livret va permettre à ton participant de : 

  • se repérer dans ta formation
  • d’avoir plus d’autonomie
  • d’avoir un support d’apprentissage bien à lui
  • de garder une trace visuelle de ce que vous avez vu dans le formation

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

Comment mettre fin à la fatigue Zoom ?

« Comment puis-je rendre l’expérience de l’apprenant plus adaptée à son cerveau ? »

Comment puis-je augmenter la connexion et la collaboration entre les apprenants pour favoriser le sentiment d’une communauté d’apprentissage ? ».

 

Jusqu’à présent, j’ai utilisé les pratiques et recommandations actuelles pour une conception pédagogique virtuelle centrée sur l’apprenant. 

 

Des exemples : J’ai inclus de nombreuses interactions de groupe centrées sur le sujet. 

 

J’ai divisé une classe de deux jours en personne en une série de sessions virtuelles plus courtes de deux heures, avec des devoirs indépendants entre les sessions. 

 

En outre, j’ai utilisé autant d’options que possible pour ajouter des mouvements physiques aux activités et j’ai prévu des pauses bien programmées.

 

Un aspect que je n’ai pas pris en compte est l’expérience épuisante pour les yeux, le cerveau et le système nerveux des humains apprenant ensemble par vidéoconférence. Dans ma quête pour favoriser les liens au sein du groupe, j’ai supposé que les apprenants se sentiraient plus connectés les uns aux autres s’ils pouvaient voir les expressions et le langage corporel de chacun sur la caméra pendant tout le temps. Je connaissais les avantages d’avoir des caméras allumées tout au long de la classe ; cependant, je n’avais pas réalisé que cette approche « tout le monde est là » pouvait avoir quelques inconvénients.

 

QUESTION : « Je suis juste tellement fatiguée », avez vous déjà ressentie cette fatigue en formation à distance / classe virtuelle ?

 

  1. la fatigue “Zoom”

 

Dès avril 2020, un certain nombre d’articles et de discussions sur la fatigue de Zoom ont commencé à remplir les fils des médias sociaux. 

 

En visant la connexion et l’interactivité, les formateurs de classes virtuelles (nous y compris) surchargent les sens des apprenants. 

 

Le facteur de connexion s’en trouvait diminué, tout comme la rétention du contenu par les apprenants.

 

  1. Les 9 facteurs de la fatigue Zoom

 

facteur 1 / 9  : La disposition et affichage des participants

 

La vue en galerie, où tous les participants à la réunion apparaissent à la manière de Brady Bunch, met à l’épreuve la vision centrale du cerveau, l’obligeant à décoder tant de personnes à la fois que personne n’apparaît de manière significative, pas même l’orateur.

 

facteur 2 / 9  : Paraître intéresser

 

Les gens ont l’impression qu’ils doivent faire plus d’efforts émotionnels pour paraître intéressés, et en l’absence de nombreux signaux non verbaux, la concentration intense sur les mots et le contact visuel soutenu est épuisante.

 

Les réunions en ligne augmentent notre charge cognitive, car plusieurs de leurs caractéristiques mobilisent une grande partie de notre capacité consciente.

 

le seul moyen de montrer que l’on est attentif est de regarder la caméra. Mais, dans la vie réelle, 

 

combien de fois vous tenez-vous à moins d’un mètre d’un collègue et fixez-vous son visage ? 

 

Probablement jamais.

 

facteur 3 / 9  : Sa propre image 

L’importance accrue accordée aux indices faciaux et à la capacité de se voir soi-même peut également agir comme un facteur de stress. 

 

La visualisation de nos propres expressions faciales négatives, comme la colère et le dégoût, peut entraîner des émotions plus intenses que la visualisation d’expressions faciales similaires chez les autres.

 

Sans compter que la plupart d’entre nous regardons notre images, 

Et d’y découvrir une imperfection, et de se demander comment elle va être interprétée par les autres participants. 

 

Avoir des têtes géantes qui nous regardent de près pendant de longues périodes peut être rebutant pour beaucoup d’entre nous.

 

facteur 4 / 9 : La communication non-verbale

 

Une grande partie de notre communication passe par le non-verbal : Nos sentiments et nos attitudes par des expressions faciales, le ton et la hauteur de la voix, les gestes, la posture et la distance entre les personnes.

 

En présentiel, nous traitons ces signaux de manière largement automatique et nous pouvons toujours écouter notre interlocuteur en même temps. 

 

En revanche, lors d’un chat vidéo, nous devons redoubler d’efforts pour traiter les signaux non verbaux. Accorder une plus grande attention à ces derniers ce qui consomme beaucoup plus d’énergie !

 

facteur 5 / 9 : Le silence 

 

Écoutez-vous ou êtes-vous figé ?

 

Le silence dans une conversation de la vie réelle est important et crée un rythme naturel. Mais devant la webcam, le silence peut vous rendre anxieux. 

 

Un retard de 1 à 2 secondes dans la réponse à votre question augment votre perception de l’autre comme moins amicale ou moins concentrée.

 

la technologie nous fait prendre du retard dans nos conversations, et nous devons donc être très attentifs à ne pas parler par-dessus l’autre

²

En outre, la frustration liée au fait que les gens allument et éteignent leur micro, les connexions qui traînent et les bruits de fond font que la formation à distance est rarement aussi fluide qu’en présentiel.

 

facteur 6 / 9 : Le stress de partager son chez-soi et de l’interruption de l’un de ses proches

 

Nous sommes anxieux à propos de notre espace de travail à distance et des événements qui pourraient nous faire mal paraître aux yeux de nos collègues. Est-ce que mon fond Zoom va soudainement faire défaut, laissant mes tendances à l’accumulation en pleine lumière ?

 

Nous ne nous contentons pas de participer à la classe virtuelle. Nous devons aussi trouver continuellement de nouvelles façons polies de demander à nos proches de ne pas nous déranger, ou de les ignorer lorsqu’ils rampent sur le sol pour attraper leurs écouteurs sur la table à manger. Pour ceux qui ne disposent pas d’un espace privé pour travailler

 

c’est particulièrement difficile

 

facteur 7 / 9 : L’absence de pause entre activité

 

Nous prenons un café et le simple fait de se déplacer dans une autre pièce est énergisant. Mais à la maison, il se peut que nous ne fassions que travailler sur une tâche et que nous nous rendions à notre formation via Zoom, souvent sans faire de pause.

 

facteur 8 / 9 : L’absence de mouvement / la marche

 

 

De plus, la marche est connue pour améliorer la créativité, ce qui souligne l’importance des discussions en marchant. Nous pouvons nous déplacer pendant formation en présentiel,  Mais qu’en est-il lors des formations à distance, assis devant son ordinateur et sa webcam ?.

 

facteur 9 / 9 : Le “multitasking” / multitâche

« Nous sommes engagés dans de nombreuses activités, mais nous ne nous consacrons jamais entièrement à quelque chose en particulier ». 

 

Nous devons nous concentrer sur plusieurs visages à l’écran, 

ainsi que sur des messages de chat, 

potentiellement un tableau blanc, 

et des signaux non verbaux tels que des personnes qui mettent en sourdine, éteignent leur appareil photo, des bruits de fond, etc. 

 

Le multitâche est également épuisant, stressant et peut entraîner une fatigue de l’attention dirigée.

 

QUESTION : Quels facteurs te semblent difficiles à diminuer dans ta classe virtuelle ?

  1. Comment faire pour diminuer son effet ?

Sans les pauses visuelles dont nous avons besoin, notre cerveau se fatigue.

 

ne désespérez pas. Nous avons un conseil fondés sur la recherche qui peut vous aider à rendre votre formation à distance moins épuisante.

 

Introduisez des activités sans caméra et amener ses apprenants à marcher…

 

Activités de dessin liées au sujet : 

Comme les images aident à mieux retenir le contenu, invitez vos apprenants à utiliser un marqueur/stylo et des fiches ou des post-it pour gribouiller une image,un dessin qui représente un aspect de ce qu’ils apprennent. 

 

Invitez-les à éteindre la webcam pendant qu’ils le font. 

 

Ensuite, demandez-leur d’allumer leur webcam et de partager leurs dessins, s’ils le souhaitent, en les présentant à la caméra. Si le temps le permet, ils peuvent également expliquer leurs images au groupe.

 

Bonus 1 : Notre astuce pour des formations sur la journée : 

une pause toutes les 55 min de 5 min 

Et une pause plus longue de 15 minutes lors de la deuxième séquences de 1 heure. 

Une pause de 1H30 pour le déjeuner

55 min, Pause, 55 min Pause plus longue, 55 Min, Pause DEJ, 55 min, Pause, 55 min, Pause plus longue, 55 min.

Bonus 2 : avec un challenge de ramener un objet.

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

Comment engager ses participants en classe virtuelle vol. 2 ?

  • Atelier 1 : en début de formation  
    • pour faire les présentations, tu peux faire un low-tech social network :
      • pour commencer : tu indique au groupe que vous allez créer un réseau social, et on va créer l’élément principal : qui vous êtes. 

Pour ça, chaque personne doit se créer un profil sous forme de carte, avec un avatar, et laisser de la place en dessous pour le nom. Pour les avatars, on peut faire faire des dessins, ou aller chercher des images, ou utiliser des sites comme Pick a face ou encore Bitmoji. !! tout doit se passer sur une seule page (tu peux utiliser jamboard si ton groupe est petit, ou mural ou miro si tu as un grand groupe)

  • Maintenant que les cartes sont créées, vous pouvez demander à vos participants de mettre 2 mots qui représentent qui ils sont, ou ce qu’ils sont venu chercher dans la formation
  • Une fois que tout le monde est prêt, on va créer des liens : on demande à chaque participant de faire un trait entre sa carte et celle d’un autre participant, et de noter à côté du trait “est ami avec”, “travail avec”, “fait du ping pong avec” 
  • NB : si les participants ne se connaissent pas, on peut leur demander de tchatter en conversation privée pour trouver des points communs !

 

  • atelier 2 et 3 : en cours de formation 
    • 1er exemple : quand on fait visionner une vidéo
      • Le souci avec les vidéos, c’est qu’on les oublie aussi vite qu’on les a lancé. Si je vous demande quelle était la dernière vidéo que vous avez vu en tant que stagiaire ? Du coup, faut faire faire quelque chose en même temps. Comme par exemple, faire remplir un tableau : J’aime / J’aime pas / la bonne idée 

 

  • 2ème exemple : la cadène jeux cadre Thiagi : créer des sous groupe, et diviser un texte en autant de sous groupe. Chaque sous groupe devra lire le texte, et faire un cours aux autres. 
  • Atelier 4 : en fin de formation
    • faire construire un quiz par les participants : tu fais des sous groupes, et chaque sous groupe construit 3 questions en rapport à la formation. Elles peuvent être simple ou compliquée. Tu peux même faire ça en mode challenge, avec un enjeu, comme par exemple : celui qui gagne a le droit de choisir la musique de pause

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

Comment engager ses participants en classe virtuelle vol.1 ?

    • qu’est-ce qu’une bonne présentation ? 
      • plus d’images que de mots – sinon le participant va lire les slides au lieu d’écouter
      • considérer sa présentation comme un fil rouge, un moyen de se repérer plutôt que comme une source d’informations
      • les couleurs : on aime les couleurs, mais il n’en faut pas trop sinon carnaval, on peut utiliser un cercle chromatique 
      • si vous avez des activités, ne pas hésiter à mettre les consignes sur vos slides
      • nous on aime bien mettre les temps, par ex 5 min pour indiquer dans le tchat….
      • varier les supports dans le support, mettre des vidéos, des textes à lire
    • les outils
      • genially
      • google slide
      • powerpoint
      • ahaslides
      • canva
      • powtoon

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

5 erreurs que font les formateurs en classe virtuelle qui amènent un désengagement

  • comment on détecte qu’il y a un manque d’engagement (cam fermées, questions sans réponses, rythme raplapla ou en baisse, pas de retour des participants)

 

  • effet : frustrant, on met de l’énergie plein, on rame, on est crevé à la fin de la session, on se sent nul
    • poser la question : si j’étais dans votre tête, qu’est ce que j’entendrais quand vous vous apercevez que vos stagiaires sont peu engagés ? Vos réponses en com

 

  • transition : dans certains cas, on peut même se demander si c’est pas la faute des stagiaires ? On entend “ils n’ont pas envie d’apprendre”, “ils sont obligés d’être là”

 

  • du coup, on se demande quelles sont les pratiques qui amènent peu d’engagement ? 
    • pour le formateur : 
      • passage de slides, pas toujours harmonieuses, monologue, ça endort, c’est long
      • pas de transposition des activités pratiques du coup on les supprime et on comble en parlant ou en posant des questions, que du théorique
      • le choix des questions (soit réponse trop évidente, soit trop compliquée), 
      • trop d’activités longues et à faire en solo pour le stagiaire
      • l’état d’esprit, on est des humains, le formateur qui souffle, qui râle, pour qui la visio est vécu comme une corvée transmettra ça, le temps d’échange qui n’est pas bien réparti, c’est le formateur qui parle le plus pour donner le plus de contenu
      • poser une question : que faites vous quand vous sentez que votre public n’est pas ou plus engagé ? 

 

les facteurs aggravants : 

 

  • pour le stagiaire : environnement de la cv à la maison (+ de liberté, pas contexte pro), au bureau (sollicitations)

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

Génially interactivités boutons

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

Comment bien commencer sa classe virtuelle ?

  • pourquoi c’est important
  • accueil : Bonjour prénom
  • une ?, une activité d’attente
  • ta phrase de transition
  • les règles de bonne conduite
  • le titre de la formation
  • le déroulé
  • les présentations
  • test des outils qu’on va utiliser

 

nos astuces supplémentaires : 

1)      Propose une séance préliminaire de 45 min pour se familiariser avec les outils 

2) Crée un groupe Whatsapp pour que tes participants échangent, travaillent ou chattent pendant et après la formation

3) Laisse ouverts les micros (pas pour être interpellé par le conjoint ou la conjointe de ton participant qui cherche ses clés de voitures hein)

 

4)      Test les outils (avec ta mamie si tu veux aussi tester ta patience) 

5)      Familiarise-toi avec la caméra (dans ta salle de bain si tu veux pousser la chansonnette)

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

Comment mettre en place des processus efficaces pour l’obtention de Qualiopi ?

Et si tu souhaites aller plus loin, nous avons créé un super Kit qui te permet de gagner un temps précieux.

Il est pour toi si :

– tu n’as pas plusieurs heures, jours, voir mois à dépenser pour te faire accompagner/former

– ton budget est serré (c’est pourquoi notre kit est au prix de 147 €).

⏩ Tu veux ton kit Qualipi ?

 

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

Comment faire un atelier post’it ?

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

Comment éviter les temps morts en début de Classe virtuelle ?

Si tu as déjà animé des classes virtuelles, on est sûr que ça t’est déjà arrivé. 

Tu commences à 8h30, et t’as que 4 participants sur 6 qui sont connectés. Du coup bah, en bon formateur que tu es, tu vas attendre quelques minutes que les autres te rejoignent. Et peut-être que tu vas même les appeler pour t’assurer qu’ils ne rencontrent pas un problème technique. C’est bien.

Mais pour ceux qui sont là depuis 8h30, il se passe quoi ?

C’est pas cool on est d’accord. Alors reste avec moi, je te partage dans cette vidéo mes 2 astuces que tu dois absolument connaitre pour éviter ses fameux temps morts.

Pour éviter les temps morts en début de formation, on te propose une première solution qui est plutôt originale :

 

Mettre une musique d’accueil 

 

Tu préviens tes participants que la musique d’accueil va commencer, et que lorsqu’elle sera terminée, la formation va débuter. Tu vas laisser un temps libre (par exemple pour aller chercher une bouteille d’eau, un café etc) mais la consigne est que dès que la musique est terminée, tout le monde est devant sa cam, et on lance les activités. Le tout est de bien expliquer la consigne avant de mettre ta musique, sinon tes participants vont se demander ce que tu fais !

 

En plus, ça peut même devenir une récompense de challenge ! Celui qui gagne le prochain jeu, atelier, aura le droit de choisir la musique d’accueil de demain ! 

 

Et toi, pendant cette parenthèse musicale, tu as tout le temps d’appeler les participants qui ne sont pas présents, et de les aider à se connecter au besoin ! 

 

Pour notre part, c’est arrivé régulièrement qu’on récupère nos participants en train de danser ! Et on vous l’avoue, débuter sa formation dans ces conditions, c’est quand même génial ! 

 

La 2ème solution, c’est de créer une activité d’attente. Par exemple, tu peux utiliser le site wordwall pour faire un rappel ludique et sympathique en posant des questions sur ce que vous avez vu la veille. C’est assez rigolo, c’est facile d’utilisation autant pour le formateur que pour le participant, et ça change des traditionnels quiz.

Je te résume mes 2 astuces pour éviter les temps gênants en début de formation : mettre une musique d’attente ou créer une petite activité d’attente.

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

Comment faire bouger ses participants en classe virtuelle ?

Est-ce que tu as déjà fait des activités où les apprenants doivent se déplacer en formation à distance ?

La marche est connue pour améliorer la créativité, ce qui souligne l’importance des discussions en marchant. Nous pouvons nous déplacer pendant les formations en présentiel, mais pouvons nous faire faire la même chose en classe virtuelle ?

 

Dans cette vidéo je te partage 3 pratiques qui permettent de faire bouger tes apprenants en formation virtuelle.

Comme la marche aide à la créativité, favorise l’apprentissage et la réflexion alors faison marcher, bouger , déplacer les apprenants lors de nos formations à distance.: preuve : lorsque vous téléphonez avec votre mobile, vous vous mettez à vous déplacer ou alors à faire des gribouillis. Ces mouvements nous aident à nous concentrer et à réfléchir. 

 

Utilisons ce mécanisme à notre avantage lors de nos activités et lors de nos temps de pauses.

 

Lors d’activité, vous pouvez organiser des ateliers en binôme par téléphone. D’avoir une conversation en marchant. Le sujet de partage du binôme peut être, par exemple, de dire à l’autre quel a été l’élément clé pour lui de ce qui vient d’être fait.

Les pauses sont des moments aussi propice pour faire de l’”exercice”.  faire aller chercher un objet insolite, ramener une tasse de café, aller cueillir une fleur dans son jardin ou sur son balcon. Chacun à son retour montre ce qu’il a ramené. 

 

A la reprise de la pause déjeuner : Vous pouvez aller plus loin, en proposant de danser 2 à 3 min sur une musique entrainantes, rythmés. Effet garanti. Mon conseil, ne pas faire trop durer la séance et encourager vos danseurs. Quelque exercice de Yoga autour de sa chaise peut aussi faire son petit effet 😉

Nous venions de voir les astuces pour faire bouger ces apprenants en formation à distance : 

  • Une activité en binome en Marchant au téléphone, 
  • Une activité de recherche d’objet pendant la pause
  • Une activité de relance après la pause comme danser ou faire quelque pose de yoga.

Quel ice breaker pour mes Classes Virtuelles ?

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

Comment aider mes participants à être plus autonome pendant mes formations ?

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

Comment engager son public dès le début de sa formation ?

Parfois, ça nous est déjà arrivé, on lance la formation, et on se rend compte que pour certains participants, ils ne connaissent même pas le sujet sur lequel on va travailler. C’est un cas extrême, mais je te promets que ça arrive, surtout quand c’est l’employeur qui commandite la formation. 

Du coup, nous formateurs, on va d’entrée de jeu indiquer l’intitulé de notre formation, d’ailleurs pourquoi pas faire une slide avec son titre, comme ça tout le monde vient en tout état de cause.

Oui, mais, c’est pas parce qu’on connaît le sujet que ça nous intéresse !

Je te partage dans cette vidéo mon astuce pour que mes participants se sentent en lien avec le sujet de ma formation.

Je vais te donner une étape qui pour moi est vraiment essentielle dans la formation, et qu’on a souvent tendance à zapper parce qu’on est focus sur le contenu ! Alors avant d’attaquer justement le contenu, on va faire une connexion avec le sujet.

 

Pour faire une connexion, c’est super simple en fait. Il suffit de faire mettre en évidence par tes participants les difficultés qu’ils rencontrent, les interrogations, les doutes, ou encore de déterminer ce qu’ils connaissent du sujet, et de faire mesurer le poids que ça prend dans leur quotidien.

Le fait de mettre ça en évidence va permettre de mettre en lumière l’intérêt de ta formation, quels sont les bénéfices que tes participants vont pouvoir en tirer ? 

 

Tu peux mettre en place un atelier, de type post’it, mindmap, ou tout simplement utiliser la zone de tchat…

 

Et pour ça, tu vas poser une question stratégique. 

 

Par exemple, dans notre formation “Animer une classe virtuelle”, on apprend à sélectionner le ou les outils numériques dont on a besoin, que ce soit pour la classe virtuelle, ou pour du présentiel augmenté. On pose donc la question : Qu’est-ce qu’un bon outil numérique selon vous ? 

 

Comme ça, nos participants sont tout de suite impliqués dans la thématique du jour, et ils sont capables de définir quels bénéfices ils vont en tirer, quel est parmi les outils que Nico et moi proposons, celui ou ceux qui va répondre à ces attentes.

Je te résume mon astuce pour impliquer tes participants dès le début : poser une question stratégique qui va mettre en lumière l’intérêt que eux ont à suivre ta formation.

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

Une solutions simple pour s’assurer que son participant s’approprie de nouvelles notions

Est ce qu’on t’a déjà dit : écoute Brenda, ta formation elle est bien, t’es sympa et tout, mais franchement, j’sais pas à quoi ça va me servir ! ou “ha oui, c’est bien, mais moi je peux pas faire comme ça au travail” ?

Si c’est le cas, alors écoute bien ce qui suit.  je te présente comment tu peux permettre à tes apprenants de s’approprier les apports que tu as fait en formation, et à la fin de la vidéo, je te partage 2 bonus, le plus du plus.

Alors, on va pas se voiler la face, il est fort possible que dans la formation que tu donne, tout ne soit pas bon à prendre. On forme un groupe d’individualités, partant de ce principe, ils n’ont pas tous les mêmes connaissances, les mêmes besoins, les mêmes envies, du coup logique qu’ils repartent chacun avec leur propre valise de connaissance.

Maintenant que ça c’est dit, imaginons que t’es à la fin de ta formation, le sujet a été traité, y’a plus de question, qu’est-ce qui passe ? trop tôt pour des aurevoirs.

Du coup, on va finir en posant une question, qui peut prendre différentes formes :

comment vous allez utiliser ce que vous venez d’apprendre dans votre quotidien ?
Qu’est ce que vous allez mettre en place demain en arrivant au travail ? 

Citez moi 3 méthodes que vous allez appliquer pour votre prochaine réunion…

Après ce qu’on a vu, qu’est ce qui va changer dans votre façon de voir votre collègue Hervé (pour des formations en com par ex)

etc…

vous voyez le principe

il faut pousser le participant à projeter ce qu’il a appris, une partie, dans son milieu de travail. C’est une activité à part entière, qui doit se faire individuellement, et à laquelle chacun doit répondre, pourquoi pas envisager des temps de prise de parole, comme un échange croisé avec une formulation du type “je m’engage à mettre en place lundi parce que c’est important pour moi, pour mon contexte…”. 

Comme ça, vous êtes quasi sur qu’il appliquera, et qu’il ne l’oubliera pas.

 

Bonus : vous les avez mis en binome, dites leur de se donner un rdv 15 jours après la formation pour faire un bilan de leurs engagements, ils s’engagent envers quelqu’un donc y”a plus de chance qu’ils le fassent

2ème bonus : les prévenir dès le début de la formation qu’ils sont en binomes, les mettre en binome et les challenger tout au long de la formation, ça va créer des liens

On vient de voir que pour permettre à ton participant de s’approprier les notions vues en formation, il faut que tu lui crée l’occasion de se projeter avec ces nouveaux apprentissage dans son quotidien.

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

3 bonnes pratiques pour se mettre au numérique

Est ce que tu t’es déjà dit “ha ouais, le numérique ça me tente bien, mais franchement ça me fait peur”, ou encore “bah si tout le monde en parle, c’est que ça doit être bien pour eux, mais ça veut pas dire que c’est bien pour moi”.

Si c’est le cas, alors écoute bien ce qui suit.  je te présente 3 bonnes pratiques pour inclure du numérique facilement, sans trop de prendre la tête.

L’ennui avec le numérique, c’est qu’il y a de tout et n’importe quoi, et à tous les prix. Du coup, on peut vite être perdu, et c’est démotivant. Grâce à ces 3 bonnes pratiques, tu vas y voir plus clair, et ça va te permettre de te lancer. 

 

  • pratique 1 : faire un point sur ce qu’il est possible de faire en numérique. N’hésites pas à t’inscrire à des newsletter, à des blogs, demande l’avis de collègues sur ce qu’ils utilisent et qu’est ce qu’ils font avec, demande des exemples, des modèles. Une fois que tu auras le sentiment d’avoir assez de contenu, tu pourras passer à la pratique 2.

  • pratique 2 : fait le point sur les ateliers que tu fais en présentiel, ou sur ceux que tu aimerais faire. Liste bien les objectifs de cet atelier, et comment tu fais pour les atteindre. Par exemple, si à un moment donné de ta formation tu demandes à tes stagiaires de faire un résumé en 3 points clés à retenir de ce qu’ils viennent de voir, ton objectif va être de permettre à ton participant de s’approprier les notions vues, et de les retranscrire sous forme de points clés, court et efficace. 

  • pratique 3 : fais des tests ! sur la grande majorité des plateformes, tu as une version d’essaie, alors ne t’en prive pas !Tu crées des ateliers, et tu fais tester à tes collègues, amis ou famille. Par contre, pour que ce soit efficace, je te conseille de répertorier le nom des plateformes, ce qu’elles proposent, leur prix, et si tu as aimé ou pas.Comme ça tu peux faire ton choix. Une fois que c’est fait, n’utilise qu’une plateforme après l’autre, ça sert à rien de créer 15 activités sur 15 plateformes différentes, tu vas être totalement pommé.

On vient de voir 3 bonnes pratiques pour inclure du numérique dans tes formations, la première faire un point sur ce que le numérique peut t’offrir, la 2 faire le point sur les ateliers que tu fais déjà en présentiel, la 3 essayer et répertorier les sites pour n’en choisir qu’un.

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

4 étapes pour utiliser le Storytelling en formation, même si t’es nul pour inventer des histoires

Le saviez-vous ?  Un écrit peut interpréter le gout de son auteur, une manière de narration peut dévoiler son sentiment et une introduction saine invente une impression saine. Cela étant, le style est une production de son environnement, en revanche, et avec un peu d’effort tout le monde est capable d’évoluer et s’améliorer en conséquence, ce qui restera difficile n’est que le premier pas.

 

Dans le contexte pédagogique, la mission de formateur n’est pas moins qu’une série du film « mission impossible » dont le rôle principal de Tom CRUISE est joué par le chargé de formation lui-même

 

Que pensez-vous de la structure de mon introduction ? C’est ce qu’on appelle de Storytelling

 

Usage du storytelling en formation à distance

 

 

Expert ou débutant, entant que formateur, et contrairement à des nombreuses pensés, la qualité de votre mission est évaluée aussi par sa structure.  Si vous avez un contenu riche mais une audience non accueillante votre mission va échouer dès son départ, d’où la nécessité de faire appel à des techniques basés sur l’attraction.

 

Le Storytelling, est à forte valeur ajoutée dans ce sens, il s’agit d’une technique née dans le secteur du commerce, appliquée actuellement partout, grâce à sa réputation, dans le but est de maximiser les chances d’atteindre nos objectifs quand on est face à une audience quelconque, elle est fondée principalement sur le fait d’introduire une dimension fictive dans le script. La technique est adoptée actuellement par les formateurs partout dans le monde, en classe et même pour en formation en ligne.

 

Les avantages du storytelling en formation à distance

 

Le storytelling a des avantages multiples : permettre de s’identifier au personnage – proposer un temps calme à tes participants, et tout le monde aime les bonnes histoires depuis la nuit des temps ! En plus, on apprend mieux quand on a de l’émotion, on se souvient des émotions qu’on vit, et si le storytelling apporte des émotions, alors on est bon. Pas obligé d’inventer, tu peux utiliser l’histoire d’un de tes anciens participants si c’est pertinent.

Les 4 étapes phares du storytelling en formation à distance

 

Hormis votre situation, voilà les 4 étapes phares pour utiliser le storytelling en formation.

Étape 1 : on place le décor, on va dire où, quand ça se passe, et on dresse un portrait du personnage principal.

Étape 2 : le perso principal va rencontrer une problématique, là il faut que ça ressemble le plus possible à une problématique que peut rencontrer ton participant.

Étape 3 : on va trouver des solutions au problème qu’il a rencontré, par ex avec la méthode “…”, ou grâce à “sujet de formation” il a trouvé une solution.

Étape 4 : le happy end : comment il a exploité la solution, qu’est-ce que ça a eu comme bénéfice chez lui ? dans son business ? dans son travail ?

 

On a vu comment construire une histoire captivante et engageante pour tes participants, rien n’est facile que ça ; grâce à cette technique, vos apprentis, étudiants et participants seront aidés par ce raccourci à tirer plus d’avantage de la formation et de l’environnement d’apprentissage créé par l’application du storytelling.  

Si tu veux encore plus de bonnes astuces pour tes formations, je t’invite à suivre le lien pour récupérer ton Guide des 17 pratiques pour améliorer ta formation. 

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

5 astuces pour booster la motivation des apprenants

Vous vous sentez au top pour délivrer votre formation. Vous êtes au et confiant, bien dans votre élément sauf que vos apprenants refusent de vous suivre. Certains plombent l’ambiance et vous avez du mal à engager tous les participants dans votre formation. Pas de panique, rien n’est perdu. Dans cet article, bouge ta formation vous livre les cinq astuces pour booster la motivation des apprenants pour réussir ses formations. Maximiser l’engagement des participants est une des clés de la réussite d’une formation.

La première astuce consiste à favoriser l’état de « flow » pour l’apprenant. Il s’agit de faire en sorte que l’apprenant se sente absorber par sa tâche. L’apprenant devrait être imprégné par des exercices pour qu’il oublie le temps qui passe. Pour ce faire, le formateur devrait proposer des exercices dont la complexité croit graduellement, du moins au plus . Cette astuce permet d’instaurer un esprit de défit à l’apprenant. Par conséquent, l’apprenant accumule des connaissances en se défiant lui-même.

Maintenant que l’apprenant est embarqué, il est important d’ajouter une touche émotive à la formation. Et pour y apporter du fun, il n’y a rien de mieux que de raconter une histoire. Ce qui nous amène à la deuxième astuce qui consiste à créer des émotions lors de vos présentations en racontant des histoires. Saviez-vous que raconter une histoire est l’une des activités brise-glace les plus utilisées ? Cela instaure un climat de confiance et permet un accueil favorable de la part des apprenants. Maitriser les techniques de narration est un atout de plus au formateur. Les histoires apportent une touche émotionnelle forte.

La troisième astuce nous demande à donner du sens aux activités et à vos séquences de formation. Une formation fun où l’engagement des apprenants est maximisé est une formation bien structurée. L’objectif des activités doit être clair pour tout le monde. Cela évite toute confusion, permettant ainsi de booster la motivation. Les apprenants deviennent plus ouverts et l’apprentissage se fait plus facilement.

Donner une autonomie aux apprenants est notre avant dernière astuce. Cela consiste à laisser aux apprenants de faire des essais pour qu’ils en tirent des leçons par eux-mêmes. Nous savons tous qu’accomplir quelque chose par soi-même est toujours gratifiant. Cette règle s’applique aussi à une formation. Le formateur doit prendre le rôle de guide de temps à temps. Il doit accorder du temps et de l’espace aux apprenants pour qu’ils apprennent de manière autonome. 

Nous arrivons à la dernière et cinquième astuce qui est le jeu et plus particulièrement les jeux cadre Thiagi – jeu en support pédagogique. Favorisant le jeu de rôle, ce jeu cadre permet d’inciter au dépassement de soi tout en déclenchant le mécanisme du travail en équipe auto-apprenante ou apprendre ensemble.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

Comment se présenter en formation, une nouvelle méthode

Fini la présentation croisée ou le tour de table ! Découvrez une nouvelle façon originale et dynamique de faire les présentations en formation.

Des présentations traditionnelles…

En général, les formateurs utilisent deux méthodes bien connues pour briser la glace entre les participants à une formation. On retrouve :

  • le tour de table ; chacun se présente, personnellement et à tour de rôle. Le risque majeur est ici de stresser les personnes, qui se focalisent plus sur ce qu’elles vont dire que sur ce que les autres disent. De plus, le temps d’attente est généralement long, et l’ambiance très formelle et intimidante. Ce n’est pas ce que l’on recherche !
  • la présentation croisée ; chaque stagiaire présente son voisin, qui présente ensuite le sien, etc. C’est une méthode efficace pour introduire deux personnes, mais qui perd ses avantages dans un groupe de plusieurs.

Pour dynamiser les présentations, BougeTaFormation vous propose une nouvelle façon de faire connaissance.

… à notre alternative, en présentiel comme en distanciel

Cette méthode s’appelle le Kicéki et est extraite du livre Le grand livre des jeux de formation de Nicolas Jousse aux éditions Eyrolles.

Comment ça marche, et quels avantages ?

Le principe est simple : il faut reconnaître chaque participant au travers de cinq traits qui le caractérisent. Cela peut aller des choses les plus simples ( des particularités physiques visibles ) à certaines plus compliquées ( des détails cachés, comme des tatouages ou bien un diplôme ou un hobby ). On peut également jouer en insérant des touches d’humour comme “je ne suis pas la personne que vous pensez”.

Les bénéfices de faire connaissance avec le Kicéki sont une présentation vivante, dynamique et ludique voire décalée, aux nombreuses interactions mais aussi au temps maîtrisé ; comptez entre 15 et 30 minutes.

Le Kicéki, en présentiel

Pour cette activité, il vous faudra prévoir en amont du matériel et l’insertion des consignes dans votre support ou votre paperboard.

Le matériel à fournir aux participants, s’ils n’en ont pas déjà :

  • des feuilles ou morceaux de papier,
  • des stylos,
  • un contenant ( boîte, chapeau, bonnet… ).

Le déroulement de l’activité :

  1. Distribuer le matériel,
  2. Présenter la consigne à l’oral et à l’écrit, sur un support visuel,
  3. Laisser le temps pour que chacun note ses 5 traits caractéristiques,
  4. Récolter les feuilles pliées en 4 et les mélanger dans le contenant,
  5. Faire piocher au hasard un papier par stagiaire, qui pourra se déplacer dans la salle pour poser des questions,
  6. Mettre en commun les informations, chaque personne présente celle dont elle vient de faire la connaissance et le groupe peut poser de nouvelles questions.

Pour les formations qui ne peuvent pas se tenir en présentiel, BougeTaFormation a adapté le Kicéki permettant ainsi de se découvrir à écrans interposés.

Le Kicéki, en distanciel

Le principe reste le même : se découvrir à travers cinq traits de personnalité, physiques, ou encore d’humour. Ce qui va changer, ce sont les supports. Nous allons favoriser des interfaces comme Jamboard et ainsi introduire des outils numériques simples et accessibles.

Les avantages de l’activité sont donc les mêmes, avec en plus le digital qui peut devenir une compétence chez les participants. De la même manière, le timing à prévoir sera donc un petit peu plus long ; 20 à 35 minutes selon la taille du groupe.

Le matériel à prévoir :

  • un jamboard numéroté.

Le déroulement de l’activité :

  1. Prendre un temps pour expliquer le fonctionnement de Jamboard.
  2. Présenter la consigne.
  3. Envoyer un message privé à chaque stagiaire avec son numéro de page attitré, sur laquelle il notera ses cinq traits.
  4. Demander à chaque participant de choisir un nombre entre 1 et X, X étant le nombre total du groupe.
  5. Restituer les informations, chacun pouvant poser des questions à la personne démasquée.

Comment présenter le Kicéki à distance ?

Tout d’abord, il faudra que les participants à la formation en distanciel s’approprient l’outil Jamboard pour être autonomes. Pour cela, faire une première page vierge est intéressant : le formateur peut demander à chacun d’utiliser le menu de gauche et de venir écrire du texte, coller un post-it, insérer une image, etc.

Ensuite, il faut présenter la consigne à l’oral mais aussi à l’écrit, de manière visuelle, dans le Jamboard. Le formateur pourra alors envoyer à chaque participant, en message privé, son numéro de page pour écrire ses cinq traits anonymement.

Enfin, vient le moment de tirer au sort. Grâce à une nouvelle page et une liste de numéros, chaque stagiaire est relié à une personne à démasquer.

Pour voir notre exemple de Jamboard de BougeTaFormation, retrouvez la vidéo complète ici !

Et voilà une manière ludique et dynamique de se présenter en formation ! Retrouvez tous nos conseils sur notre site et suivez-nous sur notre chaîne YouTube. À la recherche de formations pour formateur, coach ou animateur de formations ? N’hésitez pas à nous contacter !

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

3 astuces à connaitre avant d’attaquer son Powerpoint !

T’as peut-être préparé un support visuel pour ta classe virtuelle, du type Powerpoint ou autres. Top ! c’est vrai que ça aide. Mais est-ce que t’es sûr que ton support va aussi aider tes participants ? Est-ce que tu sais ce qu’un mauvais support a comme effet sur ton auditoire ? 

1 ça va perturber visuellement ton participant (il peut se sentir AGRESSÉ tu vois, si il y a des mots en gros en gras en rouge !), 

2 il va lire ce que tu as écrit plutôt que d’écouter ce que tu dis, il va se rapprocher de l’écran tout en fronçant les sourcils en essayant de lire les chiffres de ton diagramme. 

3 ça va le barber, au bout d’un moment, ça va lui paraître interminable ! Il y’a plein d’autres répercussions, mais j’suis sûre que t’as compris le principe. 

Alors si toi aussi tu veux des présentations qui dépotent, qui mettent en valeur ton discours plutôt que ton support, regarde cette vidéo, je te partage mes 3 astuces avant d’attaquer ton support !

Et reste bien jusqu’à la fin, j’ai un super bonus pour toi !

Je te partage dans cette vidéo 3 astuces que tu dois absolument connaitre avant d’attaquer ton powerpoint.

Alors ta présentation, qu’elle soit faite sur ppt, genially, canva, ou tout autre support, c’est un point de repère dans ta formation, ça ne doit pas être l’élément essentiel, mais bien un support.

 

1 ère astuce : Epurer tes slides

 

Eh oui, est-ce que tu sais qu’une image vaut mille mots ? C’est pas moi qui le dit hein, y’a eu des études de faites sur le sujet. Du coup, pour tes slides, privilégie toujours une image percutante, qui te permettra de délivrer ton discours, à la place de ton discours écrit en tout petit parce que tu as plein de choses à dire. Pour ces images, fait bien attention à ce qu’elles soient libre de droit. Tu peux soit aller sur des sites dédiés, soit faire un tri dans ta sélection d’image google en allant sur outils, droits de l’image.

 

2ème astuce : des codes couleurs

 

Nous, on aime bien aussi utiliser des codes couleurs. Les modules en rose, les séquences en bleu, et les séances en jaune. Ça permet à tout le monde de s’y retrouver. Par contre faut faire attention à l’association de couleurs, ça peut être maladroit, et parfois ça ne se marie pas bien, ou alors quand on utilise des couleurs du type le titre en rouge, le sous titre en vert, ça fait un peu trop scolaire.Donc des codes couleurs oui, des couleurs pas complémentaires non ! 

et du coup tu l’auras compris, notre 3ème astuce : de l’harmonie 

 

Pour être sûr de toi, n’hésite pas à utiliser un cercle chromatique. Il existe même des applications qui te donnent les codes couleurs qui vont ensemble. C’est ce que nous avons fait avec notre logo ! Nous avons choisi les couleurs de notre logo, puis défini la charte graphique qui convenait pour les textes. Si tu as un logo, on te conseille de faire la même chose, l’harmonie est essentielle.

Je te résume mes 3 astuces à avoir en tête avant de commencer le travail sur ta présentation :

 

1 ère astuce : épurer ses slides 

2ème astuce : des codes couleurs

3ème astuce : de l’harmonie 

 

Et le bonus, le voilà, je t’en parlais en début de vidéo : si tu as créé un jeu, n’hésites pas à mettre sur ta présentation les règles, comme ça tes participants pourront s’y référer. Combien de fois ça t’est arrivé de devoir les répéter ? Si t’es comme moi, beaucoup trop ! Alors gagne du temps ! 

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

3 astuces pour ne plus être le gendarme de tes formations

Pour réussir dans n’importe quel domaine ou accomplir une fonction comme il se doit, il faut être avant tout bien formé. Les formations et les formateurs ce n’est pas ce qui manque mais arrivent-ils tous à intéresser leur public et à capter son attention?

 

Arriver à être vraiment le maître à bord de sa formation,  jouir de l’attention des participants et éviter toute distraction lors des présentations n’est guère facile, toutefois si vous suivez nos trois astuces, vos cours seront une partie de plaisir et vos participants attendront la prochaine séance avec impatience.

Valorisation du sujet de la formation

Pour qu’un apprenant ou le participant à votre formation vous suive attentivement sans ennui ni lassitude, il faut d’emblée mettre en valeur votre sujet. Il est important d’expliquer l’intérêt de la formation, ses bénéfices et les objectifs à atteindre à court et à long terme.

Avoir un objectif et vouloir le réaliser est la meilleure des motivations. Comment peut-on suivre un chemin si on ne sait pas où il mène?

 

Pour plus d’efficacité, mettez en place un atelier pour écouter et mettre en évidence les difficultés que peuvent rencontrer vos participants face au sujet. Une fois que les problèmes sont cernés, procédez à leur atténuation afin que le chemin s’éclaircisse devant les apprenants et qu’ils aient du plaisir à vous suivre.Des méthodes sont mises en place comme le brainstorming (remue méninge) ou le mind mapping.

Implication des participants dans la formation

Se mettre face à un public et commencer à émettre des informations n’est d’aucun bénéfice pour vos auditeurs. Ils ne tiendront pas plus de cinq minutes avant que les  signes de l’ennui et de l’engouement ne commencent à apparaître sur leur visages. Pour éviter cette situation désagréable, une solution: faites travailler vos participants lors de la formation.

 

On dit que ce qu’on apprend ou ce qu’on  découvre par nous même s’incruste efficacement dans notre cerveau. Il est indispensable que vos participants soient impliqués dans le travail. Leur faire vivre l’expérience et les mettre en action d’une façon permanente leur permet de créer un lien avec le sujet et leur intérêt s’accroît de plus en plus. Pour cela vous pouvez les orienter vers des liens ou des sites qui pourront les aider dans leurs recherches. Ou créer vous même un livret qui leur servira de référence pour leur formation.

 

Création de sous groupes

L’être humain est sociable de nature, personne ne peut vivre sans l’autre. Pour cela le travail de groupe, sauf dans des cas rares, n’est que avantageux. Le travail en groupe demande de l’investissement. Les idées des participants se complètent et chacun essaie de donner le meilleur de soi pour émerger au sein du groupe et montrer son efficacité et son ingéniosité. 

 

Cependant le sous-groupe ne doit pas dépasser 4 personnes car au-delà, le groupe perd son harmonie. Certaines personnes, comme les timides, ne sauront plus vers qui se retourner et se noient dans la multitude des voix, par conséquent ils ne trouveront jamais leur place au sein du groupe et ils rateront leur formation. 

La méthode des sous-groupes est une force non négligeable, elle nous évite de tomber dans les méthodes archaïques d’émetteur/récepteur. Elle nous mène vers l’échange, le débat et vers une assimilation efficace.

 Vous l’avez compris, c’est simple!

 

Voilà pour récapituler, la réussite de votre formation nécessite l’attention de votre audience pour cela trois astuces sont entre vos mains. D’abord, bien introduire le sujet et convaincre les participants de son intérêt et de ses avantages pour la réalisation de leur objectif. Ensuite créer des expériences d’apprentissage en impliquant les participants. Enfin, travailler en sous-groupes pour un rendement meilleur..

 

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

2 méthodes simples pour amener du contenu en formation

Est ce que ça t’arrive, en rentrant chez toi après une journée de travail, d’avoir le sentiment que t’as donné toute ton énergie en formation, et c’est bizarre parce qu’en même temps, t’as pas le retour que t’espérais ?

Si c’est le cas, alors lit bien ce qui suit.  je te présente 2 méthodes simples pour amener du contenu en formation sans t’épuiser dans un one man show de dingue !

  • méthode 1 : donner un texte, diviser ta salle en groupe de 4 personnes, demander à chaque groupe de s’approprier une partie du contenu et de faire un cours de qu’il a retenu au reste de la salle

  • faire une vidéo et à la fin, idem groupes, puis demander de préparer 3 questions à poser au reste. Le groupe qui gagne aura un privilège (choix de la musique de travail par exemple).

On vient de voir 2 méthodes pour amener du contenu sans faire un onemanshow de dingue, méthode 1 : tu donnes une partie de txt à lire à un groupe qui doit le présenter au reste, et méthode 2 : tu montres une vidéo, et tu demandes aux sous groupes de poser des questions aux autres.

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

L’impact de Qualiopi sur les formations et les formateurs

L’arrivée de la certification Qualiopi a bousculé les formations et l’activité de formateur. Découvrons ici ses 7 impacts majeurs sur notre quotidien !

Qualiopi, en bref

Qualiopi, cela vous dit quelque chose ? Cette certification chamboule le milieu des formations et vous impose de nouvelles contraintes additionnelles. Elle peut parfois paraître absurde, impossible, voire même abusive lorsqu’un organisme de formation cherche à décharger son activité sur vous.

Définition

En 2018 a été votée une loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel. Celle-ci prévoit, pour bénéficier de fonds publics ou mutualisés ( c’est-à-dire financés par l’État, les régions, le Pôle Emploi, etc ), l’obligation de certification. Les formateurs doivent alors être agréés par un organisme tiers et sur un référentiel national unique : Qualiopi.

Les acteurs de Qualiopi

Valable 3 ans, la certification s’adresse, comme on l’a vu, aux formations financées par le Compte Personnel de Formation ( CPF ), donc par des fonds publics ou dits mutualisés. En d’autres termes, seuls les agréés Qualiopi pourront rentrer dans un financement via le CPF et ce à partir du 1er janvier 2022. Pour l’obtenir, il faut formuler une demande auprès d’un organisme certificateur ( dont vous retrouverez la liste ici ), signer votre contrat avec ce dernier puis réaliser des audits. Un premier sera fait pour la certification, puis un autre de surveillance après 1 an et demi, et enfin un de renouvellement après 3 ans.

Qualiopi au quotidien

En tant que formateur, vous vous êtes sûrement déjà dit que ce n’est pas à vous de faire l’aspect administratif. Vous avez même peut-être l’impression de ne plus faire que cela, de l’administratif ! Et, qui plus est, le centre de formation qui vous emploie ne vous rémunère pas pour ces activités supplémentaires. Il y a alors de fortes chances pour que ce centre avec lequel vous travaillez cherche à obtenir la certification Qualiopi.

Nous avons répondu lors de notre live aux questions que vous vous posiez sur cette certification Qualiopi. Vous retrouverez dans cet article toutes les informations et nos astuces pour que les effets sur notre activité soient réellement bénéfiques pour l’apprenant. Aussi, allons démêler le vrai du faux sur Qualiopi…

L’impact de Qualiopi sur notre activité de formateur

Comme on l’a vu plus haut, Qualiopi est une certification portant sur la qualité de fonctionnement d’un organisme de formation. Elle est composée de 7 critères et de 32 indicateurs portant sur la façon dont vous fonctionnez, avec certaines obligations.

La certification Qualiopi est-elle obligatoire ?

L’audit porte quant à lui sur l’adéquation entre ce que vous avez mis en place et ce que vous dites. Par exemple, il y a à mettre en place un mécanisme de suivi et de traçabilité des informations fournies aux clients ainsi qu’aux formés. Il y a aussi tout un ensemble de critères portant sur l’efficacité de la réalisation et de l’atteinte des objectifs pédagogiques lors d’actions de formation.

Cependant, il n’y a aucune obligation à avoir Qualiopi si votre client ne souhaite pas passer par un fond mutualisé comme le CPF, les OPCO, la région ou bien Pôle Emploi. Si la formation n’est pas subventionnée par un des acteurs du CPF, pas besoin de Qualiopi.

Qu’en est-il de la sous-traitance ?

Dans ce cas, si vous êtes en sous-traitance pour le CFA par exemple, ce sera au CFA d’obtenir la certification. Qualiopi impose de décrire vos processus : le mieux, d’après nous, est de le mettre sur papier. L’audit, de son côté, vérifie la conformité entre ce que vous faites et ce que vos processus décrivent. Ce qui est important dans la certification, ce n’est pas juste de donner la preuve de ce que l’on fait mais aussi de mettre à jour les informations que l’on perçoit et utilise. Il faudra se poser des questions comme : « à quelle fréquence je vais vérifier la mise à niveau de mon formateur indépendant ? A-t-il toujours les compétences attendues ? Est-il l’heure de faire une réévaluation de son CV ? » etc.

Est-ce que, pour faire financer la formation, il faut le titre de formateur ?

Non, pas d’obligation ! C’est le 4ème critère de Qualiopi ( “Adéquation des moyens pédagogiques, techniques et d’encadrement aux prestations mises en œuvre” ). Le diplôme peut être votre CV, le tout étant de vérifier que le personnel que l’on met sur la formation ait les bonnes compétences. Pour cela, vous avez normalement eu un entretien de recrutement pendant lequel vous avez fourni un CV ou encore une copie du diplôme.

Sur les 7 critères de Qualiopi, seulement 3 jouent réellement sur notre activité de formateur.

Le critère 3

C’est l’adaptation aux publics bénéficiaires des prestations et des modalités d’accueil, d’accompagnement, de suivi et d’évaluation mises en œuvre. Parmi ce troisième critère, seuls deux indicateurs nous intéressent.

L’indicateur 11

Le prestataire évalue l’atteinte par les publics bénéficiaires des objectifs de la prestation

Il faudra, grâce à une grille de lecture, vérifier que les objectifs de la formation ont bel et bien été atteints.

Ce qui nous est demandé par les centres est :

  • établir une grille d’évaluation d’entrée et de sortie pour démontrer l’effet de l’action de formation. Elle peut s’insérer en début de livret pédagogique comme activité pour permettre à l’apprenant de se situer en début de formation, et de prendre conscience de ses acquis pendant et en fin de formation. Cette grille n’est pas suffisante pour l’audit qualité et assurance qualité, il faudra donc s’assurer de sa récurrence. Si vous le faites en amont, la convocation, le mail ou une copie du courrier démontrent à Qualiopi de l’envoi au participant pour s’auto-évaluer. De notre point-de-vue, nous préférons la réaliser en séance pour ne pas perdre du temps à récupérer les informations notamment.
  • établir un quizz ou une certification de sortie qui aura pour but de démontrer que les stagiaires ont acquis les savoirs transmis.
  • transmettre les résultats des exercices d’évaluation tout au long de la formation. Cela peut être compliqué, mais un livret aidera beaucoup.

Le choix de mise en oeuvre dépend de chaque organisme de formation et de leur processus d’évaluation des atteintes des objectifs.

L’indicateur 12

Le prestataire décrit et met en œuvre les mesures pour favoriser l’engagement des bénéficiaires et prévenir les ruptures de parcours

La majorité du processus sera ici la gestion du centre de formation sur l’abandon. Notre action est alors d’informer que nous réalisons des activités où nous impliquons les stagiaires, comme :

  • la co-construction d’un document, – l’activité collaborative,
  • l’échange, le débat, la discussion, – l’espace de partage, etc.

En résumé, tout ce qui rentre dans l’actif de l’apprenant, son engagement, pour limiter l’abandon.

Le centre vous demandera le déroulé de votre formation, comme la liste des activités que vous menez et la façon dont vous prévoyez de le faire. Ils peuvent demander une copie des supports permettant de démontrer la présence des instructions des activités et ainsi s’assurer qu’elles sont bien présentes.

Qu’en est-il de la propriété intellectuelle et de la peur que l’on nous prenne ce que nous avons construit pour le vendre, l’utiliser ou le fournir à un autre formateur ?

Dans votre convention ou dans votre contrat de prestation, vous pouvez tout à fait indiquer que vous donnerez accès à l’auditeur aux ressources indiquées et que vous montrerez au centre les documents en amont. Je vous invite à blinder votre contrat avec l’aide d’un avocat spécialisé sur le sujet. Insérez-y des clauses de confidentialité, des droits d’auteur et des compensations dans le cas d’usage de vos supports. Votre contenu est votre propriété intellectuelle, c’est normal de la protéger. Ceci dit, votre support suit logiquement votre discours, la façon dont vous, personnellement, abordez le sujet, comment vous y introduisez votre expertise, votre expérience. Chaque personne est différente : entre deux formateurs, on peut avoir deux formations totalement différentes. Votre valeur ajoutée va ainsi être votre manière – unique et individuelle – de présenter le contenu.

Le critère 4

C’est l’adéquation des moyens pédagogiques, techniques et d’encadrement aux prestations mises en œuvre. Ici aussi, seuls deux indicateurs nous intéresserons.

L’indicateur 17

Mettre à disposition ou s’assurer de la mise à disposition des moyens humains et techniques adaptés et d’un environnement approprié

Il faudra, pour cet indicateur, transmettre au centre un CV mis à jour. C’est le centre lui-même qui détermine la fréquence des mises à jour. Généralement, si vous êtes indépendant, il en profite pour vous demander les documents complémentaires comme l’attestation de vigilance ou celle d’assurance ( RCP ). Le but est alors de vérifier votre conformité quant à la loi contre le travail dissimulé ou l’acquittement des charges sociales.

L’indicateur 19

Le prestataire met à disposition du bénéficiaire des ressources pédagogiques et permet à celui-ci de se les approprier

Pour nous, formateurs, c’est celui qui nous met le plus dans l’embarras !

Pour cet indicateur polémique, vous devez fournir vos bases de travail, c’est-à-dire :

  • le support de cours et l’explication des compétences,
  • les vidéos pédagogiques, – les fiches pratiques, – les livrets, etc.

Le centre doit être en mesure de donner accès à toutes ces ressources à l’auditeur qui va, ou non, échantillonner les cours sur leur disponibilité. Il vérifiera aussi qu’elles sont données aux stagiaires avec les informations permettant de se les approprier. D’où l’intérêt de faire très attention à la propriété intellectuelle de vos supports.

Le critère 5

C’est la qualification et le développement des connaissances et compétences des personnels chargés de mettre en œuvre les prestations. Vous l’aurez deviné, une fois encore nous allons nous concentrer sur deux indicateurs.

L’indicateur 21

Le prestataire détermine, mobilise et évalue les compétences des différents intervenants internes et/ou externes, adaptées aux prestations

Il est de nouveau question de l’adéquation entre les compétences nécessaires à la prestation de la formation et vos compétences. On en revient au début de l’article avec la corrélation des compétences et du CV.

L’indicateur 22

Le prestataire entretient et développe les compétences de ses salariés, adaptées aux prestations qu’il délivre

Il faudra démontrer que vous continuez à progresser sur vos compétences et aussi que vous en développez de nouvelles.

Par exemple :

  • Quelles formations avez-vous suivies ?
  • Êtes-vous allés dans un évènement professionnel, un salon ou encore une conférence dans votre domaine ?
  • Dans quel cercle de développement professionnel allez-vous ( mastermind, supervision pour les coach, etc ) ?
  • Avez-vous lu des livres dans votre domaine, consultez-vous des blogs, des articles ?

La question globale étant : comment cherchez-vous à progresser ?

Si vous êtes salarié de votre structure, même indépendant, vous devez établir, rédiger et suivre un plan de développement de vos compétences. Tout au long de l’année, vous pouvez par exemple “enregistrer” les livres lus dans votre secteur en fiches de lecture.

Pour votre auto-bilan annuel, regroupez :

  • les événements professionnels auxquels vous avez assisté,
  • les formations que vous avez suivi ( gardez une copie des attestations de formation ),
  • vos fiches de lecture,
  • une synthèse de vos apprentissages dans les groupes de réflexion ou d’échange de pratiques, etc.

Aussi, vous serez en mesure d’approfondir les apprentissages que vous souhaitez développer ou encore les compétences que vous voulez acquérir, en fonction de ce que vous avez appris.

Pour résumer

Nous avons vu, à travers cet article, l’impact de la certification Qualiopi sur notre activité de formateur.

Pour cela, 5 points sont à retenir :

  1. Mettez régulièrement à jour votre CV et joignez-y vos diplômes.
  2. Développez et renforcez vos compétences.
  3. Mettez à disposition partielle ou non-utilisable ( “verrouillée” ) vos supports de cours, de formation ou vos exercices.
  4. Mettez en place une façon reproductible des modes d’évaluation des apprenants dans leur progression et montrez-la. Uniformisez pour que ce soit plus simple, tant pour les centres de formation que pour les formateurs. Une fois que l’on a le processus, on sait comment adapter sa formation.
  5. Chaque centre de formation peut avoir des demandes spécifiques sur les deux derniers points, soit sur la manière dont le formateur déroule son exposé, les évaluations et son évolution.

Retrouvez nos vidéos sur ce sujet et sur bien d’autres sur notre chaîne YouTube et n’hésitez pas à participer à nos lives ou à poser vos questions en replay, nous y répondrons avec plaisir !

Et pour des informations sur les formations, téléchargez notre ebook17 stratégies insoupçonnées pour mettre du FUN et augmenter l’interaction lors des formations virtuelles” !

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

A la suite d’un mauvais avis en formation et classe virtuelle, que faire ?

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Passage obligé pour tous les formateurs, l’évaluation à chaud et à froid. Pour rappel l’évaluation à chaud permet de savoir immédiatement ce qu’a ressenti l’apprenant à la suite de son apprentissage. Elle évalue ainsi ce qu’il a appris, et comment il a perçu la formation. Et l’évaluation à froid, quant à elle, permet de revenir sur les acquis des apprenants. Elle s’effectue plusieurs semaines, voire plusieurs mois, après la fin de la formation.   Mais qui dit évaluation de votre formation, dit par conséquent appréciation ou non de votre formation. Vient alors la question suivante : comment gérer les mauvais avis ?   Nous le savons, c’est difficile à encaisser, surtout pour des formateurs qui, comme vous, ont à cœur de bien faire leur métier et de satisfaire leurs clients. Les avis négatifs ne signent pas l’arrêt de mort de votre formation. Au contraire, ils peuvent devenir un atout pour votre formation, à condition que vous sachiez comment les gérer.   Il faut absolument prendre conscience des mauvais avis, et ne pas les ignorer. Car c’est peut-être le signe pour les apprenants que vous êtes indifférent à la critique et que vous ne vous souciez pas de l’opinion de vos stagiaires. Et n’oubliez pas que l’auteur de l’avis négatif a passé du temps à rédiger son commentaire et qu’il attend de vous preniez en compte ses remarques. Ainsi il faut éviter la confrontation, peu importe de qui vient la faute : vous devez dire à votre stagiaire qui est peut-être votre client que vous êtes désolé de ne pas lui avoir apporté entière satisfaction. Reconnaissez qu’il y a eu un problème et ne cherchez pas à le diminuer. L’empathie est très importante, c’est un signe de professionnalisme. Il est par conséquent important de lui réponde car comme dit plus haut, il attend de vous que vous considériez ses remarques.   De plus si vous avez dû prendre des mesures particulières pour traiter les dysfonctionnements rapportés, n’hésitez pas à lui dire, cela lui montrera que son avis est important pour vous. Par exemple, si lors de la formation, l’apprenant n’a pas apprécié le manque de pratique au cours de votre formation, vous pouvez lui dire que vous êtes passé de 2 cas pratiques à 3 cas et que désormais vous allez faire plus attention à la compréhension de vos apprenants lors de la formation et ainsi vous adapter. Si vous n’avez pas encore eu le temps de remédier au problème, dites que vous êtes en train de réfléchir à mettre ceci en place et que vous avez à cœur de trouver une solution au plus vite.   N’oubliez pas l’évaluation, n’a pas pour but d’être d’un jugement de valeur. Au contraire elle a un caractère impliquant comment l’ensemble a perçu la formation. Elle s’inscrit plutôt dans une logique de régulation afin de contribuer à l’adéquation de votre formation, un feedback, qui doit être utile aux formateurs, afin de leur montrer quels sont leurs points forts et leurs axes de progrès. L’objectif est de disposer d’une représentation de la réalité́ qui facilitera des futurs choix décisionnels pertinents pour votre formation. Ce n’est pas tant l’exactitude des informations qui est recherchée mais plutôt la possibilité́ qu’elles offriront en termes de prise de recul.  

Quelle est la suite  ?

Si tu as aimé cet article, partage le sur les réseaux sociaux.

Si tu veux aller plus loin dans l'animation de classe virtuelle, alors télécharge notre guide de 17 pratiques pour rendre FUN et intéractive ta formation à distance

Nous suivre sur les réseaux sociaux

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

Comment bien réussir son ouverture de classe virtuelle ?

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Depuis peu le distanciel est plus présent dans notre quotidien de travail, ainsi le métier de formateur professionnel connaît une réelle évolution. La classe virtuelle, en complément ou non d’une formation présentielle, permet de créer à distance de véritables conditions d’interactivité, toujours avec l’accompagnement du formateur.

Pour que cette expérience soit une pleine réussite, il est essentiel de suivre quelques conseils. Dans cet article vous retrouverez la première astuce que nous pouvons donner à un formateur.

Avant toute chose il faut réussir son ouverture de classe virtuelle. Voici quelques suggestions que nous pouvons vous donner :

 

Accueil

L’accueil des stagiaires dans une salle de formation traditionnelle est un moment important qui conditionne la mise au travail des stagiaires. En distanciel c’est pareil, il ne faut pas négliger cette première étape. C’est important d’être attentif à tous les « mouvements » d’entrée dans la salle virtuelle. Pour ce fait, vous pouvez, lorsqu’une personne rentre dans votre salle, la saluer personnellement. Lui dire bonjour avec son prénom par exemple. N’oubliez pas de mettre de la chaleur dans votre voix et arborer un sourire afin de faire ressentir à chacun que l’on est heureux qu’il soit là.

 

Intégration

L’intégration des stagiaires dans une formation à distance s’articule de la même façon qu’en présentiel. Il faudra tout d’abord vous présenter, instaurer un climat de confiance entre vous et eux. Car l’écran peut jouer le rôle d’une barrière, il ne faut pas hésiter à les rassurer sur vous et de votre expérience en classe virtuelle. Par la suite n’hésitez pas à donner le timing et la pédagogie à utiliser lors de la présentation de vos stagiaires. Les guider est essentiel dans une classe virtuelle. Vous pouvez par exemple utiliser un outil numérique collaboratif comme Scrumblr, Padlet, Miro et bien d’autres encore.  Cela va permettre de rendre les présentations un peu plus interactives.

Pour découvrir Scrumblr je vous invite à regarder cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=BQ3FZOBJLbk

Notre formatrice, par exemple, instaure dès le début un jeu entre les participants afin qu’ils puissent se connaitre mais surtout se détendre. Elle va demander à chacun de faire deviner sa région en citant 3 spécialités culinaires de leur région. Cela va renforcer l’interaction entre eux.

 

Règles de bonne conduite

Établir des règles est élémentaire en classe virtuelle, plus qu’en présentiel. En effet, dans une classe virtuelle il y a des risques que les stagiaires s’égarent. Il est donc nécessaire de demander aux stagiaires de :

  • Respecter les horaires
  • Couper leur micro et ne l’activer que si le formateur l’autorise
  • Utiliser le tchat avec modération, c’est-à-dire sans le polluer en envoyant des messages indésirables ou hors de propos
  • Se signaler avant d’intervenir : par exemple, le principe de demander pour prendre la parole. Pour cela il suffit de cliquer sur le bouton « lever la main » ou tout simplement de lever la main à la caméra

 

Présenter le déroulé et les objectifs

Pour finir, vous pouvez présenter à vos apprenants le déroulé du programme ainsi que les objectifs. Cela les aidera à voir plus clair dans votre formation et savoir où ils en sont par la suite dans votre plan.

 

Conclusion

Animer une classe virtuelle mobilisera toute votre attention, c’est pourquoi votre formation devra être en amont bien construite afin que vous soyez entièrement focalisés sur vos participants lors du déroulement de celle-ci.

Quelle est la suite  ?

Si tu as aimé cet article, partage le sur les réseaux sociaux.

Si tu veux aller plus loin dans l'animation de classe virtuelle, alors télécharge notre guide de 17 pratiques pour rendre FUN et intéractive ta formation à distance

Nous suivre sur les réseaux sociaux

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

Comment faire l’évaluation des apprenants en classe virtuelle ?

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Comme vous le savez, il est essentiel pour un formateur d’évaluer ses apprenants. Afin que lformateur puisse avoir une idée claire du niveau des apprenants ainsi que de la progression et des acquis lors de la formation afin d’adapter son enseignement en conséquence. Puisque dans l’apprentissagela maîtrise de certaines notions est indispensable pour en apprendre d’autres.    

Pour rappel il y a trois types d’évaluations :  

 
  • Prédictive Déterminez le niveau de l’apprenant avant d’entrer dans la formation. Cette évaluation a pour but de faire un « diagnostic », pour vérifier que le stagiaire a les prérequis nécessaires pour intégrer la formation. Cela peut aussi être le moyen pour le formateur de vérifier le niveau d’un groupe dans une session inter ou intra-entreprise. 
  • Formative : Évaluez le degré d’acquisition des notions et compétences par les apprenants au regard des objectifs fixés. L’évaluation « formative » va vous servir à améliorer l’apprentissage en cours en détectant les difficultés et venir en aide à l’apprenant, en modifiant l’apprentissage d’une notion. Vous pourrez ainsi apporter des améliorations ou des correctifs appropriés à la demande de vos stagiaires 
  • Sommative : Évaluez les acquis en fin de formation pour attester que vous avez atteint les objectifs de la formation. Soit pour obtenir une certification, une qualification ou un diplômeL’évaluation sommative doit se faire en fin de formation afin dvérifier que « les acquisitions visées par la formation ont été faites ». 
  Lors de votre classe virtuelle vous devrez continuer d’évaluer vos apprenants. Cependant en formation virtuelle les outils d’évaluation sont un peu différents de ceux à utiliser en formation présentielle. En effet, il vous faudra des outils faciles d’accès sur un ordinateur. Privilégiedonc les outils en ligne, interactifs et collaboratifs. Pour cela vous pouvez utiliser différents sites qui proposent des outils d’évaluation.    QuizletCe site internet vous permet de créer des cartes. Ces cartes peuvent par exemple représenter des questions, des notions, des définitions vues lors de la formation. Les apprenants peuvent aussi utiliser gratuitement quizlet via une application sur leurs smartphones ou tablettes.  Wooclap: Cette application ludique et simple d’utilisation plaît beaucoup car elle propose un large panel d’outils d’évaluation comme des QCM, des nuages de mots, des ordonnancements, des appariements, ainsi que des textes à trous  Learningsnacks: Sous forme de tchat, vous allez pouvoir créer des questionnaires en intégrant plusieurs supports dans votre discussion, tels que des liens, des images et des vidéos.  KahootC’est une plateforme basée sur le jeu.  L’application propose un environnement d’apprentissage ludique et social en générant des QCM ou quiz interactifs. Les apprenants peuvent utiliser leurs tablettes, smartphones ou ordinateurs pour s’auto-évaluer. Chacun peut ainsi visualiser en direct son taux de réussite ainsi que celui des autres participantsKahoot propose des quizz, des vrai ou faux ainsi que des sondages d’opinion.    

À noter aussi que beaucoup de participants voient l’évaluation de niveau comme un stress. Cela peut alors fausser ces résultats ou pire donner l’impression que votre formation n’est pas adaptée pour lui ! Utiliser un outil collaboratif ludique permettra de diminuer ce sentiment, l’apprenant va alors se détendre et même apprécier votre évaluation !

 
Gardez en tête que vous pouvez utiliser ces sites d’évaluation tant en distanciel qu’en présentiel ! L’avantage de ces outils c’est qu’ils sont ludiques et très faciles d’accès. Vous pouvez aussi les intégrer à votre formation en présentiel pour dynamiser votre formation et créer de l’interaction entre les participants.  

Quelle est la suite  ?

Si tu as aimé cet article, partage le sur les réseaux sociaux.

Si tu veux aller plus loin dans l'animation de classe virtuelle, alors télécharge notre guide de 17 pratiques pour rendre FUN et intéractive ta formation à distance

Nous suivre sur les réseaux sociaux

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

Comment utiliser des histoires et le storytelling en formation ?

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Le storytelling est une technique très rependue dans le monde de la communication et le marketing, mais saviez-vous que VOUS aussi vous pouvez l’utiliser dans VOS formations ?     Tout d’abord rappelons à tous en quoi consiste le storytelling. Le storytelling en communication c’est raconter une histoire plutôt que mettre classiquement en avant des arguments marque ou produit. La technique du storytelling doit normalement permettre de captiver l’attention, de susciter l’émotion et selon certaines études elle favorise la mémorisation.   

Dans quel but me diriez-vous ?  

Vous le savez, en formation il est difficile de capter l’attention des apprenantsCertains participants peuvent être non volontaires car ils ont été inscrits à un module qu’ils n’avaient pas choisi, d’autres, peuvent ressentir une appréhension face à la formation. Alors ne vous contentez pas seulement d’être présent, il faut donc mettre en œuvre une stratégie d’apprentissage. Le storytelling peut y participer en structurant votre formation autour d’un fil conducteur. Ainsi l’idée est de susciter le désir, de provoquer une ou des émotions en racontant.   Par exemple, vous pouvez partir de l’histoire de l’apprenant pour concevoir le storytelling de votre formation. Bien sûre, vous n’allez pas adapter votre module à chaque participant individuellement, mais plutôt les concevoir de façons à être moins éloignés des problématiques réelles de l’apprenant.    

Comment procéder au storytelling ?  

Le storytelling en formation suit un schéma narratif. Il est composé des éléments suivants :  
  • La situation initiale : qui a pour but d’instaurer un contexte  
  • Un élément perturbateur qui va venir déstabiliser la situation initiale 
  • La résolution des éléments perturbateurs  
  • La situation finale : qui a pour objectif ce que l’on souhaite que l’apprenant atteigne à la fin du module 
En matière de méthodes, il est conseillé d’utiliser la métaphore et l’analogie. En effet, la visualisation de l’information est plus efficace, notamment parce qu’elle permet de faire ressortir l’essentiel.   

Quels sont les avantages du storytelling ?   

Grâce au storytelling vous pourrez intégrer votre contenu pédagogique dans les différentes étapes d’acquisition en scénarisant ces étapes, en y utilisant du ludique et de l’émotion. Comme énoncé plus haut dans cet article, le fait de créer l’émotion favorise une meilleure mémorisation des points clés d’un discours mais pas seulement. La mémorisation est alors simplifiée par les liens établis entre les éléments structurants du storytellingceux sont eux qui donnent du sens. Cela va également permettre de créer une envie d’adhésion à ce discours. Vous lui parlez à lui, vous utilisez des mots qui font écho à son vécu, vous avez parfaitement cerné sa problématique. Indéniablement, vous allez attiser la curiosité, susciter un besoin d’interaction et accroître le taux d’engagement de votre apprenant. L’engagement va se créer grâce aux ressorts dramatiques du récit, qui varient, stimulant les fonctions cérébrales faites pour réagir à l’imprévu.    Vous connaissez maintenant l’importance de structurer son parcours pédagogique en formation grâcau storytelling. Il va donc stimuler l’attention de vos apprenants, créer chez eux de l’émotion et les engager dans votre formation comme ils le feraient « dans la vraie vie ».  

Quelle est la suite  ?

Si tu as aimé cet article, partage le sur les réseaux sociaux.

Si tu veux aller plus loin dans l'animation de classe virtuelle, alors télécharge notre guide de 17 pratiques pour rendre FUN et intéractive ta formation à distance

Nous suivre sur les réseaux sociaux

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

Comment utiliser les outils numériques lors de formation en présentiel ?

Temps de lecture estimé : 3 minutes
Fini les réunions en viso-conférence, les documents partagés et les présentations en distanciel !  Le confinement c’est TERMINÉ ! Mais il faut se l’avouer, vous avez bien aimé utiliser les outils numériques.  C’est vrai que les outils numériques c’était sympa, vous avez adoré utiliser  : 
  • Padlet  :  

Ce site internet vous permet de créer et de poster des commentaires, des idées, des images sur une page internet à la manière d’un tableau avec des post-it. C’est pratique et ludique car tous les utilisateurs qui disposent du lien permettant d’afficher le mur peuvent ajouter des éléments à votre tableau et cela permet de mettre en place un travail en collaboration.  https://padlet.com 
  •  Wooclap  :  

Grâce à Wooclap vous évaluez vos apprenants, pour savoir s’ils ont compris et à quel moment ils n’ont pas réussi à comprendre. Ludique et interactif c’est un bon outil pour estimer la compréhension grâce à des QCM, à des sondages et à des questions ouvertes. Les participants répondent individuellement, de manière anonyme ou non, et ainsi l’assemblée peut découvrir les résultats affichés de manière simultanée. Les apprenants deviennent ainsi des acteurs de leur apprentissage et le formateur peut à tout moment s’assurer de la bonne compréhension de son sujet.   https://app.wooclap.com/auth/login?lang=fr&redirectTo=/home   
  •   Mindmeister :

Vous adorez créer des cartes mentales, Mindmeister vous permet de partager vos cartes mentalesc’est clair et utile pour vos apprenants en distancielSimple et dynamiquela carte mentale structure vos idées et les fait comprendre à vos apprenants. Très complet et permettant d’intégrer de nombreux formats Mindmeister est un excellent site avec un bon rapport qualité-prix.   https://www.mindmeister.com/fr/1561203039?t=3YKT1sBm6v# 

Pourquoi utiliser les outils numériques en présentiel ?  

Vous avez remarqué, dans chaque rappel des outils utilisés, deux mots reviennent systématiquement ?   LUDIQUE et DYNAMIQUE ! Et oui c’est le facteur commun entre tous ces outils, alors pourquoi ne plus les utiliser en formation présentielle ?   Vos supports doivent être dynamiques, que ce soit en présentiel ou en distanciel. Continuez à utiliser vos outils numériques préférés, cela permettra de créer un lien avec vos participants et ainsi de les rendre plus attentifs  Imposez une dynamique grâce au smartphone. Par exemple, lors de votre formation vous pouvez inclure un quiz avec l’aide de Wooclap, cela vous permettra de voir en temps réel les informations comprises et d’éventuellement revenir dessus. Ainsi l’apprenant, en utilisant son téléphone, sera plus motivé.   Interagissez avec vos apprenants à l’aide des postit de Padlet afin de voir ce qu’ils ont envie d’apprendre à vos côs. L’utiliser en présentiel permettra de regrouper les attentes de chacun en un instant.   Utilisez Mindmeister en amont ou en début de formation avec vos apprenants. Par exemple, vous pouvez présenter votre formation et les avantages que vos stagiaires en tireront à la fin de celle-ci. 

Conclusion  

N’oubliez pas les outils numériques que vous avez utilisés tout au long de vos formations en distanciel. Comme nous avons pu le voir, cela peut être très utile pour vous de les utiliser aussi en présentiel. Surprenez vos stagiaires avec de nouveaux outils collaboratifs Ainsi, utiliser leurs smartphones permettra d’œuvrer tous ensemble pour un même but. Cela rendra vos formations en présentielle plus dynamiques et vos stagiaires auront un meilleur engagement pour celles-ci. 

Quelle est la suite  ?

Si tu as aimé cet article, partage le sur les réseaux sociaux.

Si tu veux aller plus loin dans l'animation de classe virtuelle, alors télécharge notre guide de 17 pratiques pour rendre FUN et intéractive ta formation à distance

Nous suivre sur les réseaux sociaux

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

Définition, avantages et inconvénients des différentes formes d’apprentissage et de formation

Aujourd’hui, les formes d’apprentissage et de formation sont variées. Elles répondent chacune à un ou plusieurs besoins rencontrés dans le monde professionnel. Ces besoins sont les suivants : voir et lire, entendre et écouter, faire et toucher, obtenir du savoir, construire ou améliorer un savoir-faire, obtenir ou modifier un savoir-être.

Or, le domaine de la formation est complexe et il n’est pas évident de savoir quelles formes d’apprentissage vous conviendraient le mieux. Petit récapitulatif des différentes formes de formation !

Les différentes formes de formation

Formation initiale

  • Description

La formation initiale donne le statut d’étudiant. Elle propose un programme complet qui prépare l’étudiant à sa future carrière professionnelle. A la fin de sa formation initiale, l’étudiant dispose des bases nécessaires à la profession qu’il souhaite exercer. La formation initiale se conclue par l’obtention d’un diplôme ou d’une attestation.

  • Avantages

La formation initiale offre plusieurs opportunités aux étudiants, notamment certains droits et facilités de par leur statut.

En outre, la formation initiale propose le plus souvent un socle de connaissances et de compétences solide. Les formateurs sont compétents et professionnels, l’étudiant reçoit les bonnes valeurs pour bien se positionner sur le marché de l’emploi.

  • Inconvénients

La formation initiale n’est pas adaptée à tous les profils d’étudiants : certains d’entre eux préféreront davantage pratiquer que d’assister à des cours magistraux, d’autres préféreront entrer plus tôt dans la vie active. La formation initiale peut se révéler être un véritable fléau si elle est imposée.

  • Besoin(s) couvert(s)

Voir et lire

Entendre et écouter

Faire et toucher

Obtenir du savoir 

Formation continue

  • Description

La formation continue désigne la formation suivie par des personnes ayant terminé leurs études initiales. Elle s’adresse à des personnes déjà pleinement intégrées au marché de l’emploi. Il s’agit donc, pour ces dernières, de développer ou d’acquérir de nouvelles compétences.

  • Avantages

Pour l’entreprise, la formation continue de leurs salariés permet d’augmenter leur productivité, leur attractivité, leur efficacité et de valoriser leur image.

Pour le salarié, la formation continue est une aubaine car elle lui permet de conserver son employabilité et d’améliorer ses qualifications, autrement dit, il actualise ses compétences. Effectuer une formation continue revient à être acteur de son évolution professionnelle.

  • Inconvénients

Il n’est pas rare que la formation dispensée ne soit pas adaptée à la personne formée. Elle ne complète ni ses acquis, ni ne lui en donne de nouveaux : elle s’adresse à la mauvaise personne. Ou bien elle peut aussi être inintéressante et frustrer la personne concernée en lui faisant perdre son temps.

En outre, certaines formations continues sont coûteuses et représentent un réel budget pour les entreprises.

  • Besoin(s) couvert(s)

Voir et lire

Entendre et écouter

Faire et toucher

Obtenir du savoir

Construire ou améliorer un savoir-faire

Formation en salle

  • Description

La formation en salle est un classique de la formation. Elle est la réunion d’individus dans un même endroit dans le but de recevoir un même apprentissage en présentiel.

  • Avantages

La formation en salle favorise le contact humain et les échanges directs. La communication est fluide et immédiate. L’accompagnement dispensé par le formateur présent dans la salle est un véritable atout pour l’apprentissage.

  • Inconvénients

La formation en salle est aujourd’hui presque démodée puisqu’elle n’est pas économique : perte de temps et perte d’argent font que les entreprises lui préfèrent aujourd’hui l’e-learning.

En outre, les participants ne se montrent pas toujours intéressés par les sujets abordés pendant la formation, y mettent une mauvaise volonté qui peut détériorer l’ambiance et le cadre de travail.

  • Besoin(s) couvert(s)

Voir et lire

Entendre et écouter

Faire et toucher

Obtenir du savoir

Construire ou améliorer un savoir-faire

CoDéveloppement

  • Description

« Le groupe de codéveloppement professionnel est une approche de développement pour des personnes qui croient pouvoir apprendre les uns des autres afin d’améliorer leur pratique. La réflexion effectuée, individuellement et en groupe, est favorisée par un exercice structuré de consultation qui porte sur des problématiques vécues actuellement par les participants. »

Adrien PAYETTE et Claude CHAMPAGNE, 1997

Autrement dit, le codéveloppement est la réunion de personnes qui partagent les mêmes problématiques professionnelles. Elles vont apprendre ensemble et cultiver une « intelligence collective » grâce à un processus en six étapes structurant la parole, l’écoute et la réflexion.

  • Avantages

Le CoDéveloppement favorise l’apprentissage par l’expérience. Il permet la production de solutions concrètes en même temps que les participants capitalisent sur des cas vécus. Le transfert d’apprentissage est direct et les perceptives d’évolution sont nombreuses.

  • Inconvénients

Une séance de CoDéveloppement n’est efficace qu’avec la bonne volonté et une bonne implication de chaque participant. Ceux-ci doivent aussi être capables de se remettre en question.

En outre, l’animateur ou facilitateur de la séance doit être performant et expérimenté pour que la séance réussisse.

  • Besoin(s) couvert(s)

Voir et lire

Entendre et écouter

Faire et toucher

Construire ou améliorer un savoir-faire

Obtenir ou modifier un savoir-être

FOAD

  • Description

La FOAD, « « formation ouverte et/ou à distance », est un dispositif souple de formation organisé en fonction de besoins individuels ou collectifs » (Circulaire DGEFP n°2001-22). Autrement dit, la FOAD est un enseignement à distance qui permet à chacun de travailler de façon autonome, à son propre rythme, quel que soit le lieu où il se trouve, notamment grâce à l’e-learning. Elle ne nécessite donc pas le contrôle permanent d’un formateur.

  • Avantages

La FOAD permet tout d’abord un libre accès aux ressources pédagogiques. Ensuite, elle prend en compte la singularité des personnes, leurs particularités et leurs attentes personnelles. Elle n’impose aucune contrainte de lieu ou d’horaire.

  • Inconvénients

La FOAD, bien qu’elle offre un libre accès à tous à d’importantes ressources pédagogiques, elle ne démocratise pas l’enseignement ni le savoir, car elle nécessite au minimum un accès Internet.

En outre, l’absence de formateur remet en doute l’encadrement et le suivi des apprenants.

  • Besoin(s) couvert(s)

Voir et lire

Entendre et écouter

Obtenir du savoir

Webinars

  • Description

Un webinar, en français webinaire, associant les mots « web » et « seminar », est une réunion collective en direct via Internet. Il permet de faciliter le travail collaboratif entre différents interlocuteurs éloignés géographiquement. Il est surtout utilisé en content marketing, en lead management et en BtoB.

  • Avantages

Le webinar permet de limiter les coûts de déplacement des commerciaux et de gagner du temps en somme. Il réduit l’espace et le temps et facilite les échanges. Dans le cadre de la formation, le webinar est particulièrement adapté aux managers en manque de temps, en déplacement, souhaitant néanmoins être à jour dans leurs méthodes de management.

  • Inconvénients

Un webinar ne permet que des échanges virtuels, ce qui peut compliquer l’action commerciale ou le passage de l’information. Il limite en outre les contacts humains.

  • Besoin(s) couvert(s)

Voir et lire

Entendre et écouter

Obtenir du savoir

Lecture d’articles de blogs

  • Description

Une description serait probablement inutile à ce sujet. Bien qu’il soit tout de même intéressant de préciser que, petit à petit, les articles de blogs remplacent les articles de journaux. Leur lecture est devenue un véritable phénomène de société.

  • Avantages

Internet possède une infinie de références, et des articles de toute sorte y sont publiés chaque jour. Internet est donc une mine de connaissances accessible en quelques clics de curiosité.

En outre, Google valorise de plus en plus les contenus à forte valeur ajoutée, ainsi pour leur référencement, les entreprises engagent de bons rédacteurs de contenu pour fournir leur blog et leur site en contenu de qualité. Bien que toujours présent, le risque de tomber sur des absurdités sur Internet s’amoindrit.

  • Inconvénients

Le point faible de la lecture de blog réside dans l’impersonnalité de l’apprentissage. Lorsque vous lisez un article sur Internet, vous devez vous faire votre propre interprétation, et en outre, rien ne garantit que vous ayez bien compris le message formulé dans le texte par l’auteur.

  • Besoin(s) couvert(s)

Voir et lire

Obtenir du savoir

Tableau récapitulatif

  Avantage principal Inconvénient principal Besoin couvert principal
Formation initiale Positionne les étudiants sur le marché de l’emploi Ne convient pas à tous les profils d’étudiants Obtenir du savoir
Formation continue Améliore la productivité des salariés Est parfois inadaptée ou inintéressante Construire ou améliorer un savoir-faire
Formation en salle Favorise le contact humain et les interactions directes Présente une forme désuète parfois ennuyante Obtenir du savoir
CoDéveloppement Favorise l’émergence de l’intelligence collective Réussit uniquement sous des conditions particulières Obtenir ou modifier un savoir-être
FOAD Donne libre accès à d’importantes ressources pédagogiques Offre un faible encadrement et peu de suivi de l’apprentissage Obtenir du savoir
Webinar Limite les coûts et la perte de temps Limite aussi le contact humain Obtenir du savoir
Lecture d’articles de blogs Donne accès à une infinité d’informations à forte valeur ajoutée Laisse libre cours à de mauvaises lectures et fausses interprétations Obtenir du savoir

 

Les différents types de formation

Learning by Doing

Le Learning by Doing, en français “pédagogie par l’action”, engage l’apprenant, il se retrouve acteur de sa propre formation. Il va pouvoir faire, se tromper, recommencer pour apprendre et surtout retenir. Le Learning by Doing est apprécié parce qu’il donne du sens à l’action et à son contexte d’utilisation. La pratique facilite la compréhension du cheminement intellectuel.

Présentation par slide

La présentation par slides est un classique de la formation, si bien que la formation est associée, dans les esprits, au logiciel PowerPoint. PowerPoint est en effet un outil très pratique pour le partage d’informations et de données en direct. Or, cette méthode est aujourd’hui décriée, jugée trop peu stimulante.

TBR

Training from the Back of the Room est un mode d’apprentissage interactif, participatif et collaboratif imaginé par Sharon Bowman. Les échanges avec les apprenants et leur participation active les engagent et suscitent leur intérêt. Les cours sont dynamiques, l’activité cérébrale des participants est stimulée pour faciliter la transmission des connaissances et leur assimilation.

Classe inversée

La classe inversée est une approche pédagogique qui, comme son nom l’indique, inverse la nature des activités d’apprentissage à l’école et à la maison, autrement dit, les élèves apprennent préalablement leurs cours le soir chez eux, et les concrétisent par des exercices la journée en classe. L’enseignant accompagne ainsi l’élève dans son apprentissage par l’application de la théorie. L’élève peut ainsi se faire une image plus concrète des connaissances qu’il a commencées à acquérir.

Typologie des formations

Une typologie des formations peut être dressée. Il existe :

  • Les formations descendantes: les formations descendantes présentent une forme traditionnelle. Le formateur, en tant que sachant, transmet son savoir par slides à ses stagiaires. La théorie est au centre de ces formations. En moyenne, les stagiaires retiennent 10% de la formation sous cette forme.
  • Les formations-action: les formations-action mêlent théorie et pratique. 50% de la formation propose des activités comme des jeux de rôle ou tout autre exercice d’application, l’autre moitié est consacrée à la théorie et la transmission du savoir, du sachant aux stagiaires, par slides. En moyenne, les stagiaires retiennent 30% de la formation sous cette forme.
  • Les formations Training from the Back of the Room: les formations TBR sont les plus pratiques. Le formateur n’est pas présent en tant que sachant mais occupe une posture de facilitateur. Il aide les stagiaires à acquérir par eux-mêmes le savoir dont ils ont besoin. En moyenne, les stagiaires retiennent entre 60 et 80% de la formation sous cette forme.

Notre préférence

Notre préférence va pour les deux méthodes favorisant la pratique, le Learning by Doing et le Training from the Back of the Room. Nous préférons animer des séances qui suscitent l’engagement, l’enthousiasme et l’intérêt des participants. Nous préférons que ceux-ci apprennent et retiennent, nous préférons les satisfaire.

Mais en somme, notre préférence va aux parcours que nous construisons, ensemble, avec nos clients et qui répondent réellement à leurs attentes.

Conclusion

Formation continue, classe inversée ou encore Learning by Doing, toutes les formes d’apprentissage ont leurs avantages et leurs inconvénients. Une brève présentation de chacune ne suffirait pas à vous dire laquelle vous conviendrait le plus.

Nos spécialistes de la formation se tiennent à votre disposition pour vous aider à construire votre parcours d’apprentissage.

 

Quelle est la suite  ?

Si tu as aimé cet article, partage le sur les réseaux sociaux.

Si tu veux aller plus loin dans l'animation de classe virtuelle, alors télécharge notre guide de 17 pratiques pour rendre FUN et intéractive ta formation à distance

Nous suivre sur les réseaux sociaux

Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

Suis les étapes suivantes :

- ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

Télécharge l’e-book :

5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

- ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

- ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

Abonne toi à  :

Comment mettre en place un plan de formation digital dans son entreprise ?

Le défi pour les entreprises d’aujourd’hui est de gagner du temps, d’être plus productives et plus efficaces.

La formation ne répond plus à la formule traditionnelle date / lieu / instructeur.

La formation classique, dite formation en présentiel, nécessite du temps et des investissements. Ces investissements sont réalisé tant au sein de nombreuses entreprises (direction, manager, service formation, etc.) qu’en dehors de l’entreprise (instructeurs, intervenants, etc.).

C’est pourquoi l’apprentissage numérique devient populaire. Et, il s’inscrit dans la transformation du processus de formation plus efficient.

L’apprentissage via le numérique est plus en phase avec nos besoins d’urgence, de mobilité et de suivre notre propre parcours de compétences.

En ajoutant l’essentiel des phases de formation en ligne, les collaborateurs, qu’il s’agisse d’apprenants ou d’organisateurs, pourront répondre aux stratégies de l’entreprise tout en continuant à consacrer du temps à la formation.

Le digital learning, définition.

Le Digital Learning est souvent confondu avec l’e-Learning. Cependant le Digital Learning est plus large que cela. Il intègre les notions d’outils et de pratique utilisant le numérique (ou le digital) comme la classe virtuelle, le MOOC, le SPOOC, les vidéos, les sites internet, les podcasts, des quiz en ligne…

Pour résumer, le Digital Learning regroupe l’ensemble des ressources numériques. Ces ressources permettent d’apprendre une notion nouvelle, une compétence ou de s’informer sur elle-ci.

 

Préparer le déploiement d’une offre de « Digital Learning »

Déployer un parcours de formation au format « Digital Learning », est un vrai sujet d’investissement de l’entreprise. En fonction de son ampleur et de votre budget vous devrez faire appel à de la prestation extérieure. Et, vous avez la possibilité de mobiliser une personne interne à l’entreprise sur le sujet.

Idéalement, il vous faut un chef d’orchestre de ce projet. Prenez de préférence une personne qui a de l’expérience sur ce type de déploiement. Une personne bien formée fera aussi l’affaire.

En fonction de l’ampleur de votre projet, il vous faudra compléter l’équipe avec un ou plusieurs concepteurs pédagogiques et des personnels techniques. Si le projet est petit au démarrage, le chef de projet pourra avoir cette casquette également.

Le rôle du chef de projet

Ce chef de projet va commencer par identifier les bénéficiaires du parcours. Il va poser la question qui est concernée par la formation : tous vos collaborateurs ? Une équipe ? Un département ? Les nouveaux arrivants ? En fonction du nombre de personnes visées, vous n’investirez pas forcément les mêmes ressources.

Ce chef de projet va ensuite éclaircir les objectifs à atteindre : Devez vous développer les compétences autour de vos produits pour mieux les vendre ? Devez vous faciliter l’intégration des nouveaux arrivants ? Comment accompagnez-vous les changements d’organisation à travers des modules structurants ?

Les objectifs sont importants à définir pour savoir quels types de contenus développer, à qui faire appel, comment les déployer et bien sûr pour évaluer l’efficacité des contenus produits.

Maintenant qu’il a les informations clés (qui et pour obtenir quoi), il doit établir un plan et le construire pour répondre à vos enjeux : quand voudriez-vous déployer l’offre Digital Learning ? Imaginez-vous plusieurs « vagues » (d’abord les commerciaux, puis les nouveaux entrants, etc.) ?

Pour finir, il va regarder ce que vous avez déjà à disposition comme ressources de formation qui pourraient servir de base à la conception de contenus digitaux, par exemple des supports de formations animées en interne ou des supports présentant vos produits. Si vous avez déjà des ressources, cela peut faciliter le temps de conception digitale.

La génération de contenu

La conception de ressources de formation digitales peut être longue et coûteuse. Vaux mieux le savoir dès le début du projet.

Obtenir des ressources de qualité, qui feront sens pour vos collaborateurs, nécessitera du temps et des compétences. Il sera primordial de vous entourer des bonnes personnes pour la réussite de votre projet.

Filmer une vidéo avec son téléphone est à la portée de tous. Cela semble alors évident que nous pouvons le faire tout aussi facilement pour de la formation.

Malheureusement c’est une croyance qui fait que le projet capote !

La qualité d’un contenu digital repose sur la qualité de sa scénarisation : amener l’information pertinente pour qu’elle soit mémorisée, retenue et exploitée. Cette scénarisation va être complétée par une réflexion des ressources et de leurs enchaînements comme une vidéo puis un quiz, puis un document à télécharger. Le lien entre eux va venir soutenir la progression des apprenants

La scénarisation repose sur des compétences spécifiques d’ingénierie pédagogique. L’enchaînement des séquences et des ressources doivent être cohérents avec la narration. Il est important que la personne qui vous accompagnera dans le déploiement du Digital Learning possède ces compétences.

Les investissements nécessaire au déploiement

Vous devrez envisager d’acheter une licence pour des outils de conception de contenu numérique comme Storyline, Elucidat, Vyond, Adobe Captivate, etc.

Ces outils sont assez faciles à apprendre et vous permettront de produire du contenu pour écran de bureau, tablette ou téléphone. Vous pourriez également envisager de travailler avec un studio vidéo et en charge du tournage, du montage, etc.

Le contenu doit être diffusé via la plateforme LMS (Learning Management System). La plateforme est accessible comme un site internet, elle stocke vos contenus de formation et leur permet d’atteindre vos collaborateurs. Il fournit également les données de «tracking» (temps de connexion, réussite aux quiz…) nécessaires pour intégrer la formation numérique dans votre plan de formation continue. Ici aussi, la sélection du LMS se fera en fonction de vos besoins, objectifs et budget.

Pour aller plus loin

Le Digital Learning est un outil supplémentaire destiné à servir vos collaborateurs pour accompagner leur développement de compétences, leur autonomie et la personnalisation de leur parcours professionnel.

Une mise en œuvre de parcours d’apprentissage par le numérique doit être abordée comme un projet. Il doit donc être accompagné, structuré et la communication autour de ce projet doit être un élément essentiel !

La multiplication des formats, des facilités d’accès, de la mobilité, nous font oublier la complexité de mise en oeuvre d’un plan projet avec ses différentes phases. Ces phases de recueil de besoin (parfois appeler audit des besoins), de conception pédagogique, de réalisation, de déploiement et d’évaluation constituent des étapes clés pour la réussite de votre projet.

 

 

Quelle est la suite  ?

Si tu as aimé cet article, partage le sur les réseaux sociaux.

Si tu veux aller plus loin dans l'animation de classe virtuelle, alors télécharge notre guide de 17 pratiques pour rendre FUN et intéractive ta formation à distance

Nous suivre sur les réseaux sociaux

Comment s’équiper pour suivre une formation à distance

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Hélène va bientôt participer à une formation à distance, c’est la première fois pour elle. Le stress monte et l’angoisse ne la quitte plus. Hélène ne sait absolument pas quels équipements avoir pour suivre correctement sa formation à distance.

Élisa, sa fille, est une lycéenne habituée au cours en distanciel. Elle lui dit de ne pas paniquer, car il suffit d’avoir :

 

Un ordinateur ou tablette qui fonctionne

Le choix de l’ordinateur ou la tablette ne tient qu’à vous, de ce que vous avez à votre disposition. L’ordinateur est un classique : qu’il soit fixe ou portable, il est généralement présent dans tous les foyers. La tablette est assez pratique car on peut la tenir d’une seule main ou la poser sur un support pour la garder à la verticale.

 

Toutefois, n’allumez pas votre ordinateur ou votre tablette juste avant le début de la formation. Prenez au moins un quart d’heure d’avance pour mettre votre appareil en route et vérifiez que tout fonctionne correctement. Pensez à faire des mises à jour régulièrement afin d’éviter qu’elles ne se fassent en plein milieu d’une heure de formation.

 

Un micro de bonne qualité

Généralement intégré à votre ordinateur ou tablette, le micro est un élément important pour votre formation. Cela va permettre de fluidifier la conversation entre vous, votre formateur et les autres apprenants. Il est nécessaire de pouvoir poser ses questions au formateur de manière fluide, comme dans toutes formations en présentiel.

Le micro est alors indispensable pour pouvoir communiquer et pour s’échanger des informations.

Comme précédemment, il est nécessaire pour vous de tester avant votre formation le microphone. Si malheureusement celui-ci ne fonctionne pas, vous pouvez brancher un micro externe. Allant de 10€ à 150€.

 

Un casque

Optez de préférence pour un casque à réduction de bruit. Il existe désormais des produits capables de créer une véritable bulle de silence autour de vous.  Filaire ou Bluetooth, extra-compact ou super-complet il y a de nombreux types de casques à partir de 20€.

 

Une webcam

La webcam n’est pas un élément obligatoire pour suivre une formation, mais c’est recommandé. En effet, cela permet d’interagir plus facilement avec votre formateur, cela peut créer une proximité entre vous et lui. La plupart des ordinateurs disposent déjà d’une webcam intégrée.

 

Une vidéo de mauvaise qualité et un son médiocre peuvent altérer la fluidité des échanges et ainsi compromettre la compréhension de tous. Testez en amont la qualité et de votre matériel et faites des réglages si nécessaire.

 

Outre les équipements matériels, il faut aussi disposer d’un outil de visioconférence. Téléchargez avant votre formation l’outil de visioconférence utilisé par votre formateur.

 

Un facteur indépendant de vous qui peut aussi venir perturber votre formation à distance, c’est votre connexion internet. Qu’elle soit par wifi ou par câble, la connexion internet fait partie des indispensables lors de toute séance de formation.  En effet, une conversation vidéo utilise beaucoup de bande passante et si ça coupe sans arrêt, que vous entendez un mot sur deux ou que l’image se fixe plusieurs secondes, cela devient laborieux. 

 

Rassurée, Hélène a tout le nécessaire. Il ne lui reste plus qu’à suivre la formation en toute sérénité !

    Quelle est la suite  ?

    Si tu as aimé cet article, partage le sur les réseaux sociaux.

    Si tu veux aller plus loin dans l'animation de classe virtuelle, alors télécharge notre guide de 17 pratiques pour rendre FUN et intéractive ta formation à distance

    Nous suivre sur les réseaux sociaux

    Comment Animer Efficacement une Classe Virtuelle et une formation à distance ?

    À une époque où l’apprentissage numérique se diversifie constamment, une classe virtuelle est un excellent moyen de ramener les gens aux formats d’apprentissage modernes.

    Cette méthode d’enseignement vous permet de mettre en contact à distance étudiants et enseignants lors d’un cours en ligne.

    Il combine les codes de l’animation de la classe et utilise la technologie numérique et digitale pour rendre la formation plus dynamique et vivante.

    Cela signifie que le rôle de l’animation dans l’enseignement à distance est crucial car les étudiants sont plus susceptibles de rencontrer des difficultés liés à l’usage des outils.

    Il est donc nécessaire de bien animer la classe virtuelle pour accroître l’implication des personnes dans la formation.

    Choisir le sujet de sa classe virtuelle

    Une bonne animation de la classe virtuelle commence par une bonne préparation.

    Pour cela, je vous invite à mener une enquête auprès de vos participants pour comprendre leurs besoins et leurs attentes.

    Vous pouvez utiliser l’enquête pour vous parler des sujets qu’ils aimeraient aborder, du matériel qu’ils aimeraient utiliser dans le cours, des formats recommandés, etc.

    Le résultat de l’enquête vous donnera alors la matière pour construire un programme de formation sur mesure. Cela vous permettra d’adapter les concepts plus complexes et mal compris.

    La classe virtuelle peut ensuite être utilisée pour présenter du contenu numérique pour le cours à venir ou de conduire des échanges de point de vue sur l’application de points plus théoriques du cours.

     

    Choisir l’approche

    Au début de la classe virtuelle

    Donnez-vous une chance d’attirez l’attention de votre apprenant dès le début de la classe virtuelle. Il commence par une présentation des objectifs de la classe virtuelle et une explication concrète des bénéfices qu’elle apportera à leur vie quotidienne.

    Présentez l’organisation et la durée de la formation afin que les apprenants sachent exactement combien de temps ils passeront avec vous et pour quoi.

    N’hésitez pas à insister sur règle de vie du groupe et promulgué des conseils pour qu’ils puissent suivre la formation de manière optimale (isolement, bureau rangé, smartphone éteint ou dans l’avion).

    Pendant la classe virtuelle

    Une classe virtuelle qui fonctionne bien implique une alternance de courtes phases d’exposition et de participation pour garder vos élèves en ligne actifs et concentrés.

    Il faut éviter les discours monotones, rehausser l’animation avec une voix dynamique, et ajouter une touche d’humour si nécessaire (sans aller trop loin).

    Vous devez également utiliser les outils disponibles pour créer une plateforme d’échanges avec les participants et leur intégration complète dans la formation: chat, voix, etc.

    En fin de formation en classe virtuelle

    À la fin de la formation, créez un questionnaire d’évaluation pour connaître le niveau de satisfaction des étudiants.

    Un questionnaire d’évaluation des connaissances accompagné d’un support complet ou de présentation est également le bienvenu.

    Cela vous permettra d’améliorer continuellement l’accès et le contenu que vous proposez et d’optimiser l’efficacité de celle-ci.

    Du temps pour l’échange et les interactions

    La formation à distance synchrone présente de nombreux avantages. Une difficulté est l’abandon ou le sentiment d’isolement pour les apprenants.

    Il est donc nécessaire de prévoir des échanges réguliers sur les sujets en sous-groupe de 4 à 5 personnes.

    Le rythme de votre animation de classe virtuelle doit inclure de courtes pauses régulières dans votre discourt.

    Impliquez les élèves, posez des questions sur le sujet et créez un environnement social de qualité.

    Vous pouvez également lire à haute voix les questions des élèves et y répondre directement. Partagez les idées disponibles dans le chat avec d’autres étudiants. C’est une très bonne façon d’apprécier l’implication des personnes dans le débat.

    Des échanges peuvent également avoir lieu autour d’ateliers sur la participation orale et écrite, des cas pratiques, des travaux individuels, des retours d’expérience et des travaux de groupe. Des outils comme le chat ou le mindmapping sont très utiles pour ce type d’interaction.

    Utilisation 3 techniques d’animation de classe virtuelle

    Trois techniques d’animation de classe virtuelle doivent être utilisées pour maximiser l’efficacité de l’apprentissage de vos stagiaires.

    La démonstration

    La technique de démonstration correspond à une intervention structurée du formateur, complétée par un partage de pratique avec les stagiaires.

    Ceci est très utile pour créer une forme de participation active, et cela ne devrait pas prendre trop de temps.

    Le questionnement

    Elle permet de stimuler l’échange des points de vue et de retenir l’attention des élèves en stimulant leur réflexion.

    Vous pouvez les interroger globalement ou en les interpellant par leur nom.

    Vous pouvez utiliser aussi l’une deux solutions sont suivante :

    • un questionnaire (test, QCM, QM, questions ouvertes) pour obtenir le point de vue des personnes à former;
    • une table ronde qui interroge directement l’étudiant
    •  propose à chacun d’intervenir librement (en utilisant la fonction mains libres d’une plateforme privée).

    La participation collaborative

    La technique participative occupe une place importante dans le format de la classe virtuelle car l’interaction est optimale.

    Il place l’apprenant au centre l’action de formation.

    Il existe différentes solutions possibles: Un tableau blanc pour organiser l’information, une sorte de brainstorming à distance où chacun peut intervenir;

    Le chat permet aux élèves de poser des questions librement.

    Quelle est la suite  ?

    Si tu as aimé cet article, partage le sur les réseaux sociaux.

    Si tu veux aller plus loin dans l'animation de classe virtuelle, alors télécharge notre guide de 17 pratiques pour rendre FUN et intéractive ta formation à distance

    Nous suivre sur les réseaux sociaux

    Nos 7 meilleurs pratiques d’animation de classes virtuelles

    L’animation de classes virtuelles est de plus en plus répandue dans les formations à distance. La classe virtuelle est un outil adapté aux besoins des étudiants, des stagiaires, des formations professionnelles et des entreprises.

    Nous vous partageons nos 7 meilleures pratiques pour gérer une classe virtuelle pour former vos élèves, vos apprenants ou vos stagiaires.

    Une classe virtuelle, qu’est ce que c’est ?

    La classe virtuelle permet de rassembler les personnes et en particulier les étudiants dans un espace en ligne.

    Le formateur peut alors faire sa formation à partir d’une salle de classe classique mais sur le web, en utilisant un outil d’une visioconférence. L’animation de classes virtuelles est différente de l’animation d’une formation en présentiel.

    Il permet aux étudiants et aux instructeurs de discuter ou dialoguer par vidéo, d’échanger des documents, de partager des vidéos, de répondre à des quiz, de partager un écran, etc.

    Il peuvent faire cela car de nombreux outils sont à leurs disponibles dans les classes virtuelles comme le tableau blanc, le chat ou conversation, le partage d’écran, etc.

    Nos 7 conseils pour l’animation de classes virtuelles

    L’animation de classes virtuelles est différente de l’animation d’une formation en présentiel.

    Animer une classe virtuelle n’est pas facile pour tout le monde! Surtout pour les formateurs passant du présentiel à la classe virtuelle ou distanciel.

    Les codes d’animation sont complètement différents!

    Découvrez nos 7 meilleures pratiques pour l’animation de classes virtuelles.

    La préparation et la conception

    Pour animer correctement une classe virtuelle, cela commence par une bonne préparation et un bon séquençage.

    Pour cela, assurez-vous que

    • Tous les outils utilisés lors de votre classe virtuelle sont prêts et fonctionnels.
    • Le déroulé de la formation comporte des séquences de formation de 5 à 15 minutes maximum.
    • Votre diaporama est constitué essentiellement d’images métaphoriques, des diagrammes, des vidéos, etc.
    • Vous avez prévu des pauses
    • Pour donner aux apprenants la possibilité d’interagir.

    Raconter des histoires

    Une fois que vous avez créé votre support, vous pouvez créer un scénario qui vous aidera à animer votre classe virtuelle.

    Ce scénario doit permettre à l’apprenant de s’identifier et de projeter ce qu’il apprend dans son environnement.

    Grâce à ce dernier, vous pourrez disposer d’un véritable fil rouge qui vous permettra d’animer votre formation tout en sachant où aller et sans vous perdre !

    Ce scénario vous permettra également d’intégrer les questions que vous souhaitez poser aux apprenants, les activités prévues, les quiz, etc.

     

    Rédiger et envoyer une convocation à la classe virtuelle

    Les apprenants doivent se sentir motivés pour participer à une classe virtuelle.

    Souvent, un courrier électronique est envoyé pour résumer des informations telles que l’heure et la date de la classe virtuelle.

    Dans ce courriel, n’hésitez pas à détailler le programme de la classe virtuelle, les progrès, et ensuite.

    Si vous avez des ressources comme un livret ou un cahier d’exercice à transmettre aux apprenants, c’est le bon moment de le faire.

    Enfin, si vous avez des tutoriels qui montrent comment utiliser l’outil de la classe virtuelle, cela permettra de rassurer vos apprenants avant le début de la session.

    Intégrer les besoins des apprenants

    Afin que les apprenants se sentent pleinement intégrés dans leur propre processus d’apprentissage, n’hésitez pas à demander de l’aide.

    Pour ce faire, avant et pendant la classe virtuelle, vous pouvez leur demander de vous envoyer un courriel des sujets sur lesquels ils aimeraient travailler, ce qu’ils aimeraient voir : vidéos, exemples concrets, etc.

    En choisissant cette approche, votre classe virtuelle aidera les apprenants de manière concrète et répondra parfaitement à leurs besoins.

    Envoyer un rappel

    Pour s’assurer que les apprenants ne manquent pas le début de la session, envoyez-leur un courriel 1 heure ou 30 minutes avant le début de la session.

    Vous pouvez également leur conseiller de se connecter à la plateforme quelques minutes avant le début. Cela leur permettra d’être présent dès les premières secondes de la classe virtuelle et de régler les problèmes techniques qu’ils pourraient rencontrer.

    Bien débuter

    Vous y voilà ! C’est le début de votre classe virtuelle, mais vous ne savez pas comment présenter votre cours ?

    Commencez par saluer tous les apprenants présents et ceux qui arrivent en cours de route.

    Après quelques minutes, vous pouvez rappeler les « règles » de cette classe virtuelle ainsi que les bonnes pratiques pour utiliser l’outil.

    Ensuite, rappelez-vous les objectifs de cette formation et le programme. Vous pouvez alors commencer le diaporama que vous avez préparé et travaillé au préalable.

    Interagir et faire interagir

    Une classe virtuelle doit être vivante ! Pour ce faire, vous devez impliquer les apprenants le plus tôt possible en leur posant des questions ou en suscitant des réactions à chaud sur les sujets abordés.

    Vous pouvez également lire à haute voix les questions des apprenants et y répondre instantanément.

    Votre classe virtuelle ne doit pas être monotone. Si une question est pertinente, prenez le temps d’y répondre même si elle est en dehors de votre programme initial.

    L’aspect humain doit être présent même dans la classe virtuelle.

    Et, en bonus,

    Pour conclure votre formation, n’oubliez pas de rappeler les points abordés lors de la classe virtuelle, remercier les participants et annoncer les prochaines étapes : « vous recevrez demain un e-mail avec toutes les informations concernant … ».

    Après ces quelques conseils pour la gestion d’une classe virtuelle, nous vous conseillons également de vous préparer à toutes sortes d’éventualités : une connexion qui ne fonctionne pas, un apprenant rencontre des problèmes avec l’outil de classe virtuelle, etc.

    N’hésitez pas à faire des répétitions avec les membres de votre équipe. Nous espérons que ces quelques conseils vous aideront à être plus efficace dans l’animation de vos classes virtuelles !

    Si vous avez apprécié ce billet, mettez nous un petit commentaire et partager le sur les réseaux sociaux.

    Quelle est la suite  ?

    Si tu as aimé cet article, partage le sur les réseaux sociaux.

    Si tu veux aller plus loin dans l'animation de classe virtuelle, alors télécharge notre guide de 17 pratiques pour rendre FUN et intéractive ta formation à distance

    Nous suivre sur les réseaux sociaux

    Quels sont les outils pour susciter l’engagement en classe virtuelle ?

    Tenir une classe virtuelle, c’est comme mener une session de formation individuelle à l’aide d’outils numériques.

    En d’autres termes, nous avons recréé les conditions de formation en présentiel, mais à distance. Le défi pour le formateur est donc là !

    En plus de la qualité et de la pertinence du contenu, il doit réussir à motiver, stimuler et engager les apprenants pour éviter le décrochage.

    Découvrez 3 outils pour impliquer les apprenants en classe virtuelle et placez-les véritablement dans le centre de la formation: PollEverywhere, Wooclap et Kahoot.

    Les 3 plateformes interactive pour vos classes virtuelles

     

    Kahout

    Fondée en 2012 et publiée par Morten Versvik, Johan Brande et Jamie Brooker fin 2013, Kahoot est une application en ligne norvégienne.

    Il vous permet de créer des quiz et des enquêtes interactifs pour un apprentissage plus amusant et engageant.

    Accessible directement sur le web ou via l’application à l’aide d’un code de lien, les étudiants peuvent s’y connecter depuis un ordinateur, une tablette ou même un smartphone.

    La version gratuite vous permet de créer des sondages pour les participants uniquement.

    En revanche, lorsque vous souscrivez à une offre professionnelle, il est possible de les intégrer dans des présentations comme Wooclap et de créer des sondages.

    Les réponses de chaque participant restent anonymes et seuls les bons résultats sont affichés sur l’écran de l’instructeur.

    Facile d’utilisation (bien qu’il soit principalement en anglais), cet outil est également très intéressant pour l’instructeur car il aide les étudiants à évaluer leur niveau de compréhension.

    Tout savoir sur combien investir sur le site web de Kahoot

    Wooclap

    Wooclap est une plateforme belge créée en 2015 par Sébastien Lebbe et Jonathan Alzetta. Résultats? Trop d’abandons chez les apprenants passifs qui perdent leur attention après 10 minutes, selon une recherche en neurosciences. Le but de Wooclap était donc de dynamiser les présentations en intégrant l’interaction de manière ludique.

    La plateforme est accessible depuis un ordinateur, une tablette ou un smartphone. Il convient à une salle de classe virtuelle organisée en mode synchrone, ainsi qu’à une session asynchrone chacun réagit à son rythme. Chaque étudiant peut se connecter et se présenter avec un code envoyé par l’instructeur.

    Wooclap dispose de nombreuses fonctionnalités: partage d’écran, partage de fichiers, visionnage de vidéos, questions et commentaires en temps réel Etudiant, « je suis perdu » (comprendre « fil perdu, je ne comprends pas ») Questions à choix multiples, sondages répond facilement, participe à des nuages ​​de mots, répond aux questions ouvertes avec une analyse en temps réel des résultats et envoie un rapport personnalisé par l’instructeur. Il est également possible d’ajouter une présentation (PDF, PowerPoint, Keynote ou Google Slides ) et ajoutez des sondages pour le renforcer.

    Tout savoir sur combien investir sur le site web de Wooclap

     

    Poll Everywhere

    Poll Everywhere est une application de réponse du public. Elle vous permet de recueillir les réponses en direct des participants dans n’importe quel lieu tel que des conférences, des salles de classe ou tout autre événement hors site disposant d’une connexion internet.

    Les sondages peuvent être intégrés dans une présentation PowerPoint ou Google Slides et peuvent être réalisés avec n’importe quel appareil courant comme un téléphone portable, une tablette ou un ordinateur portable.

    Tout savoir sur combien investir sur le site web de PollEveryWhere

    Quelle est la suite  ?

    Si tu as aimé cet article, partage le sur les réseaux sociaux.

    Si tu veux aller plus loin dans l'animation de classe virtuelle, alors télécharge notre guide de 17 pratiques pour rendre FUN et intéractive ta formation à distance

    Nous suivre sur les réseaux sociaux

    Tu veux partager ton expertise au plus grand nombre pour en vivre tout en te libérant du temps

    Pas certain de savoir par où et par quoi commencer ?

    Suis les étapes suivantes :

    - ÉTAPE 1 - Rend toi visible auprès des meilleurs clients

    Télécharge l’e-book :

    5 étapes pour se rendre visible auprès de ses meilleurs clients sans en faire des tonnes!

    - ÉTAPE 2 - Deviens l'expert incontournable de ton domaine

    Relève le défi de trouver 5 clients en 5 jours avec 0 pub

    - ÉTAPE 3 - Ne manque rien, Rejoins la communauté Bouge Ta Formation

    Abonne toi à  :

    Comment mettre fin à la fatigue Zoom en formation à distance et classe virtuelle ?

    Est-ce que vous vous êtes déjà posé les questions suivante :

    « Comment puis-je rendre l’expérience de l’apprenant enrichissante, interactive et adaptée à son cerveau lors d’une formation à distance ? »

    “Comment puis-je augmenter la connexion et la collaboration entre les apprenants pour favoriser le sentiment d’une communauté d’apprentissage en classe virtuelle ? ».

    Moi, oui.

    Et voilà mon bilan :

    Jusqu’à présent, j’ai utilisé les pratiques et recommandations actuelles pour une conception pédagogique virtuelle centrée sur l’apprenant.

    Des exemples : J’ai inclus de nombreuses interactions de groupe centrées sur le sujet.

    J’ai divisé une formation en présentiel de deux ou trois jours en une série de sessions virtuelles plus courtes de deux heures, avec des travaux individuels entre les sessions.

    J’ai aussi utilisé autant d’options que possible pour ajouter des mouvements physiques aux activités et j’ai prévu des pauses bien programmées.

    Par contre je me suis rendu compte d’une chose, un aspect que je n’ai pas pris en compte est l’expérience épuisante pour les yeux, le cerveau et le système nerveux des apprenants en vidéoconférence.

    Dans ma quête pour favoriser les liens au sein du groupe, j’ai supposé que les apprenants se sentent plus connectés les uns aux autres s’ils pouvaient voir les expressions et le langage corporel de chacun tout au long de la formation.

    Dans les règles de fonctionnement de groupe, Je demande d’avoir des caméras allumées tout au long de la formation ; cependant, je n’avais pas réalisé que cette approche « tout le monde est là » pouvait avoir quelques inconvénients.

     

    Un nom pour ce mal : La fatigue “Zoom”

    Dès avril 2020, un certain nombre d’articles et de discussions sur la fatigue de Zoom ont commencé à remplir les fils des médias sociaux.

    En visant la connexion et l’interactivité, les formateurs de classes virtuelles (nous y compris) surchargent les sens des apprenants.

    Le facteur de connexion s’en trouve diminué, tout comme la rétention du contenu par les apprenants.

    Le saviez-vous ?

    Il existe 9 facteurs qui viennent appuyer la fatigue Zoom.

    Facteur 1 / 9 : La disposition et affichage des participants

    La vue en galerie, où tous les participants à la réunion apparaissent à la manière du Muppep Show, met à l’épreuve la vision centrale du cerveau, l’obligeant à décoder tant de personnes à la fois que personne n’apparaît de manière significative, pas même l’orateur.

    Facteur 2 / 9 : Paraître intéresser

    Le seul moyen de montrer que l’on est attentif est de regarder la caméra. Mais, dans la vie réelle, combien de fois vous tenez-vous à moins d’un mètre d’un collègue et fixez-vous son visage ? Probablement jamais.

    Les gens ont l’impression qu’ils doivent faire plus d’efforts émotionnels pour paraître intéressés, et en l’absence de nombreux signaux non verbaux, la concentration intense sur les mots et le contact visuel soutenu est épuisante.

    Cela mobilise une grande partie de notre capacité consciente.

    Facteur 3 / 9 : Sa propre image

    L’importance accrue accordée aux indices faciaux et à la capacité de se voir soi-même peut également agir comme un facteur de stress.

    La visualisation de nos propres expressions faciales négatives, comme la colère et le dégoût, peut entraîner des émotions plus intenses que la visualisation d’expressions faciales similaires chez les autres.

    Sans compter que la plupart d’entre nous regardons notre images,
    et d’y découvrir une imperfection, et de se demander comment elle va être interprétée par les autres participants.

    Enfin, avoir des têtes géantes qui nous regardent de près pendant de longues périodes peut être rebutant pour beaucoup d’entre nous.

    Facteur 4 / 9 : La communication non-verbale

    Une grande partie de notre communication passe par le non-verbal : Nos sentiments et nos attitudes par des expressions faciales, le ton et la hauteur de la voix, les gestes, la posture et la distance entre les personnes.

    En présentiel, nous traitons ces signaux de manière largement automatique et nous pouvons toujours écouter notre interlocuteur en même temps.

    En revanche, lors d’un chat vidéo, nous devons redoubler d’efforts pour traiter les signaux non verbaux. Accorder une plus grande attention à ces derniers ce qui consomme beaucoup plus d’énergie !

    Facteur 5 / 9 : Le silence

    Écoutez-vous ou êtes-vous figé ?

    Le silence dans une conversation de la vie réelle est important et crée un rythme naturel. Mais devant la webcam, le silence peut vous rendre anxieux.

    Un retard de 1 à 2 secondes dans la réponse à votre question augmente votre perception de l’autre comme moins amicale ou moins concentrée.

    La technologie nous fait prendre du retard dans nos conversations, et nous devons donc être très attentifs à ne pas parler par-dessus l’autre

    Sans compter la frustration liée au fait que les gens allument et éteignent leur micro, les connexions qui traînent et les bruits de fond font que la formation à distance est rarement aussi fluide qu’en présentiel.

    Facteur 6 / 9 : Le stress de partager son chez-soi et l’interruption par l’un de ses proches

    Nous sommes anxieux à propos de notre espace de travail qui se trouve chez-soi et des événements qui pourraient nous faire être mal vu aux yeux de nos collègues.

    Est-ce que mon fond Zoom va soudainement faire défaut, laissant mes tendances à l’accumulation en pleine lumière ?

    Nous ne nous contentons pas de participer à la classe virtuelle. Nous devons aussi trouver continuellement de nouvelles façons polies de demander à nos proches de ne pas nous déranger, ou de les ignorer lorsqu’ils rampent sur le sol pour attraper leurs écouteurs sur la table à manger pour ceux qui ne disposent pas d’un espace privé pour travailler.

    Et, c’est particulièrement difficile.

    Facteur 7 / 9 : L’absence de pause entre activité

    Nous prenons un café et le simple fait de se déplacer dans une autre pièce est énergisant. Mais à la maison, il se peut que nous ne fassions que travailler sur une tâche et que nous nous rendions à notre formation via Zoom, souvent sans faire de pause.
    En formation en présentiel, souvent nous prévoyons des activités de transition ou des pauses, mais qu’en est-il dans nos classes virtuelles ? Une diminution ou une absence de pause, par peur de perdre l’attention des apprenants ne fait qu’obtenir l’opposé de l’effet recherché : diminution de l’attention et fatigue accrue et décrochage des apprenants.

    Facteur 8 / 9 : L’absence de mouvement / la marche

    De plus, la marche est connue pour améliorer la créativité, ce qui souligne l’importance des discussions en marchant. Nous pouvons nous déplacer pendant la formation en présentiel. Mais qu’en est-il lors des formations à distance, assis devant son ordinateur et sa webcam ?

    Sans ces mouvements, nous ne faisons que diminuer plus rapidement notre énergie et celle de nos apprenants. A nous de trouver des stratégies pour faire bouger nos apprenants 😉

    Facteur 9 / 9 : Le “multitasking” / multitâche

    Vous connaissez le dicton : “à force de vouloir être partout, on est nulle part”.

    Nous devons nous concentrer sur :

    • plusieurs visages à l’écran,
    • les messages du chat,
    • le tableau blanc,
    • le quizz,
    • et des signaux non verbaux tels que des personnes qui mettent en sourdine, éteignent leur webcam,
    • les bruits de fond,
    • et bien d’autres

    Le multitâche est également épuisant, stressant et peut entraîner une fatigue de l’attention dirigée.

    Comment faire pour diminuer son effet ?

    Sans les pauses visuelles dont nous avons besoin, notre cerveau se fatigue.

    Ne désespérez pas. Nous avons un conseil fondé sur la recherche qui peut vous aider à rendre votre formation à distance moins épuisante.

    Introduisez des activités sans caméra et amener vos apprenants à marcher…

    Un exemple d’activités sans webcamera

    Comme les images aident à mieux retenir le contenu, invitez vos apprenants à utiliser un marqueur/stylo et des fiches ou des post-it pour gribouiller un dessin qui représente un aspect de ce qu’ils apprennent.

    Invitez-les à éteindre la webcam pendant qu’ils le font.

    Ensuite, demandez-leur d’allumer leur webcam et de partager leurs dessins, s’ils le souhaitent, en les présentant à la caméra. Si le temps le permet, ils peuvent également expliquer leurs images au groupe.

    Des pauses régulières avec une activité de mouvement

    Notre astuce pour des formations sur la journée : une pause toutes les 55 min de 5 min, puis une pause plus longue de 15 minutes lors de la deuxième séquence de 1 heure. Une pause de 1H30 pour le déjeuner
    En clair sur votre journée :
    55 min, 5 min de pause, 55 min, 15 min de pause, 55 min, 1heure 30 de pause déjeuner, 55 min, 5 min de Pause, 55 min, 15 min de pause, 55 min.

    A chaque pause, mettez en place un défi, faites ramener un objet ! Vous pouvez demander de ramener un objet insolite ! un objet rouge ! Place à votre imagination et celle de vos apprenants !

    Cette pratique a pour avantage d’obliger le participant à se lever, et à quitter sa position assise.

    Pour conclure

    En tant que formateur de classe virtuelle, vous ne ressentirez peut-être pas la fatigue “Zoom” que ressentent vos apprenants, mais vous devez être conscient que l’épuisement est là, que vos apprenants le reconnaissent ou non. Les recherches le confirment. A vous d’en prendre compte et d’adapter votre formation, pour garder vos participants en forme !

    Si vous avez aimé cet article, dites nous le. Si vous pensez qu’il peut aider un formateur, partager lui l’article.

    Pour aller plus loin, nous vous avons concocté un e-book et partageons 17 stratégies pour rendre plus FUN, et augmenter l’interactivité des formations à distance, en classe virtuelle :

    https://bougetaformation.com/rendre-fun-mes-formations/

    Nous suivre sur les réseaux sociaux